Des chinois musulmans dans la plaine centrale : une approche anthropologique des hui du henan

par Élisabeth Allès

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Michel Cartier.

Soutenue en 1998

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Que signifie aujourd'hui le fait d'etre hui et quelles sont les relations entre han et hui ? quelles sont les representations que les hui se font d'eux-memes et des autres, les pratiques sociales de cette double identite musulmane et chinoise ? quel est ici le role de la religion et qu'en est-il de cet islam qui accepte en son sein des mosquees feminines ? de cette identite hui, on a propose de nombreuses interpretations. Les hui sont-ils un groupe confronte au dilemme entre assimilation et antagonisme ? ou faut-il parler de syncretisme ? toute description qui immobiliserait les individus et les groupes dans une identite fixe ne permettrait pas de comprendre des realites qui sont beaucoup plus fluides. Nous avons centre notre recherche sur le henan, ou les hui, bien que minoritaires sont pres d'un million. Les enquetes effectuees sur une longue periode et a des moments differents constituent la base de notre reflexion. Dans ces enquetes, qu'il s'agisse de la doctrine ou du rituel, nous n'avons rien rencontre qui corresponde a la definition courante du syncretisme. Il n'y a jamais melange mais juxtaposition, et dans l'esprit des interesses, celle-ci ne semble pas faire probleme ; la ou l'observateur etranger s'attendrait a trouver des tensions, la coexistence des elements disparates parait toute naturelle. Comme dans d'autres contextes et d'autres regions, par exemple au nepal ou en inde, la double reference culturelle est utilisee differemment en fonction des situations. Quant a la place des hui dans la societe chinoise, voici une communaute musulmane qui n'a jamais connu rien d'autre qu'un statut minoritaire, et qui, tout au long de son histoire, semble s'en etre parfaitement accomodee. Bien mieux, les hui se sont toujours percus comme partie integrante de la societe chinoise et ils ont toujours su lier leur cause a celle des mouvements qui la parcouraient en profondeur.

  • Titre traduit

    Chinese muslim in the central plain. An anthropological approach of the hui of henan


  • Résumé

    What means today being a hui ? what are the relations between han and hui. How do the hui conceive themselves and the others? what are the social practices of this double identity, both muslim and chinese ? what is here the role of religion, and what are we think of that islam which accepts within itself women's mosques ? many interpretations of this hui identity have been proposed. Are the hui a group confronted with the dilemna between assimilation and antagonism ? or are we to talk about syncretism ? any description which would immobilize individuals and groups into a fixed identity would prevent us from understanding realities which are much more instable. We have concentrated our investigations on the henan where the hui, though a minority, are nearly one million. Fieldwork made over a long period and at various points of time provides the materials for our reflexion. In our inquiries, whether about doctrine or about ritual, we never met anything corresponding to the classical definition of syncretism. There is never mixing, but always juxtaposition, and in the people's mind, the latter doesn't seem to make any difficulty : where observers from abroad would expect to find tensions, coexistence of dissimilar elements seems altogether natural. As happens in other contexts or regions, for instance in nepal or india, the double cultural reference is used in different ways according to situations. As to the place the hui hold within chinese society, here is a community which has always been a minority group and has during its whole history put up with that status. Moreover, they always considered themselves as an integral part of chinese society and knew how to bind their cause to that of those movements which agitated it in its depth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (412 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 335 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1998 30
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1703
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 1664
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.