Fait coopératif, réactions paysannes et changement social au Togo : étude de cas dans la région de la Kara et analyse comparative

par Atiyihwe Awesso

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jean-Pierre Olivier de Sardan.

Soutenue en 1998

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    A partir d'une etude de terrain, menee dans quatre villages de la region de la kara, au togo, ce travail essaie d'y interpreter la dynamique cooperative et son impact social et de les comparer avec ceux observes par d'autres etudes dans des regions du togo et de l'afrique de l'ouest ; et ceci, dans une perspective historique. Au togo (comme dans la plupart des etats africains), le contexte des reformes economiques et politiques des annees 1980 et 1990, a ete l'occasion pour les anciennes puissances colonisatrices d'inventer la participation comme mode d'association de toutes les composantes sociales (<< societe civile >>) a ces reformes, et sur une longue duree. Dans le milieu rural, il est question d'une participation au developpement local et elle passe par la reinvention et l'intensification du mouvement cooperatif ; moyen efficace d'ameliorer les conditions de vie des paysans. Dans cette perpective, le projet "promotion cooperative" a ete implante dans toutes les regions du togo au debut des annees 1980. D'une part, il mobilise des avantages pour les paysans mais leur impose aussi des contraintes. Son ancrage dans les structures sociales provoque des reactions diverses dans les differents groupes paysans (cooperateurs et non-cooperateurs) autour de ces avantages et contraintes ; tels que la legitimation et la critique du modele cooperatif et de ses promoteurs, les confrontations avec les intervenants, les strategies d'interets, les relations de pouvoir, une diversite et des rythmes d'apprentissage cooperatif. D'autre part, les reactions paysannes et leur apprentissage dumodele cooperatif reproduisent les cultures agricoles locales, les cultures associatives locales, les arenes politiques et sociales locales, les hierarchies et inegalites sociales, les mecanismes de regulation sociale. La capacite des paysans de transformer en permanence la politique et la technologie cooperative, les arenes locales, sont des indicateurs d'un changement social. Dans la mesure ou le fait cooperatif est historique et generalise aux pays africains, une analyse comparative de notre cas d'etude avec d'autres au togo et en afrique s'avere interessante parce qu'elle offre une interpretation anthropologique plus large de ce fait. Par exemple, le mouvement cooperatif est plus dynamique la ou la << societe civile >> (senegal, burkina faso) et les cultures de rente sont le plus develop

  • Titre traduit

    Coopreative fact, peasants reactions and social change in Togo : ase study in Kara region and comparative analysis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (527 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 212 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8462
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2222
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.