Hétérogénéité d'une formation géologique sur 100 km ? : comparaison d'une argile remaniée et non remaniée

par Ghania Lateb

Thèse de doctorat en Mécanique des sols

Sous la direction de Jean Biarez.


  • Résumé

    Cette recherche se situe dans la perspective d'une relation entre géologie et mécanique d'une part entre mécanique des sols et des roches d'autre part. Le tunnel sous la manche et une centrale nucléaire PY permettent de comparer l'aspect mécanique d'une même formation géologique sur environ 100km de distance, avec entre les deux sites une déformation tectonique importante. Cette homogénéité est telle que l'on trouve des oedomètres presque superposables à près de 100km de distance. Par contre on observe une grande dispersion des essais triaxiaux. Cependant les résultats peuvent se regrouper en les classant en fonction du pourcentage de CaCO3 (>30%). Si ce pourcentage est inferieur à 10%, le paramètre WL des limites d'Atterberg est préférable. Entre 10 et 30%, WL joue sur la densité par contre le pourcentage de CaCO3 joue sur les modules. Un modèle de calcul du tassement d'une centrale nucléaire par le calcul d'un module homogénéise d'un massif forme de plusieurs couches de matériaux différents est proposé. Le tassement obtenu avec ce modèle est très proche du tassement constate dans les observations in-situ.

  • Titre traduit

    Heterogeneous of geological formation over 100 km : comparison of remained clay and none remained clay


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (234 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 60 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 60485
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.