Le plomb associe aux aerosols atmospheriques dans le detroit du pas de calais : sources, flux et devenir a l'interface air-mer

par MARIE-LAURE BERTHO

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Terre, océan, espace

Sous la direction de Emile Puskaric.

Soutenue en 1998

à Littoral .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les objectifs de cette etude etaient de cerner l'origine du plomb atmospherique dans le detroit du pas de calais en determinant les regions sources, de caracteriser l'aerosol transporte, d'etablir un bilan de l'apport au milieu marin et enfin d'apprehender le devenir de cet element a l'interface air-mer. Un echantillonnage d'aerosols et d'eaux de pluie a donc ete effectue pendant 13 mois (08/95-08/96) sur le site du cap gris nez. Une variabilite importante des teneurs en plomb a ete observee sur les treize mois de suivi. Elle peut etre expliquee par une variabilite saisonniere liee a l'abondance des pluies et par une influence de zones sources d'emission de plomb atmospherique variable selon la meteorologie. La retrotrajectographie des masses d'air permet d'etablir un classement discriminant de ces zones sources : europe centrale > europe sud ouest > iles britanniques manche > mer du nord. L'etude isotopique du plomb associe a ces aerosols a permis de cerner l'incidence respective des sources regionales et plus lointaines sur l'abondance de celui-ci et de montrer la diminution de l'importance des emissions automobiles par rapport aux emissions industrielles et urbaines, confirmee par une augmentation globale de la taille moyenne des particules associees au plomb. L'estimation des flux de depot sec (f#s#e#c = 1,25 kg. Km##2. An##1) et humide (f#h#u#m#i#d#e=2,10 kg. Km##2. An##1) a rendu possible l'evaluation de l'apport atmospherique total a la manche et au bassin sud de la mer du nord (400 tonnes. An##1). Par ailleurs, les quantites advectables (q#a#d#v = 2,17 kg. Km##2. An##1) et sedimentables (q#s#e#d=1,18 kg. Km##2. An##1), delivrees a la colonne d'eau provenant de ces apports, ont ete estimees a l'aide du schema de transfert du plomb a l'interface air-mer ce qui a permis de montrer que la cinetique de dissolution du plomb atmospherique dans l'eau de mer evoluait suivant l'origine des masses d'air echantillonnees impliquant la presence de particules liees au plomb chimiquement differentes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 236 P.
  • Annexes : 190 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Calais, Pas-de-Calais). Bibliothèque. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Calais, Pas-de-Calais). Bibliothèque. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.