Aspects conceptuels, expérimentaux et calculatoires de la qualité olfactive

par Pascal Callegari

Thèse de doctorat en Sciences de l'alimentation

Sous la direction de Paul Laffort.

Soutenue en 1998

à Dijon .


  • Résumé

    Pendant longtemps la qualité olfactive n'a été appréhendée que par le biais de classifications plus intuitives qu'expérimentales. A partir de Woskow (1968), apparaissent les premières mesures de similitudes olfactives établies par interrogation de sujets humains. Simultanément se développent des mesures de profils sémantiques d'odeurs, dont l'atlas de Dravnieks (1985) (160 odorants x 146 descripteurs sémantiques). Enfin, une troisième voie a également été explorée par plusieurs auteurs, celle des profils de similitudes vis-à-vis d'un nombre limité de substances références. En s'appuyant sur les données publiées dans ces trois types de mesures et sur de nouvelles mesures expérimentales, il a pu être établi tout d'abord que la loi de passage des profils sémantiques aux similitudes se fait au moyen du modèle ratio de Tversky (1977), avec un nombre optimal de descripteurs semblant se situer aux environs de 40. Il a également été montré que le modèle le plus approprié de passage des profils de similitudes aux similitudes est celui d'une distance euclidienne pondérée dénommée PS, avec un nombre optimal de substances références se situant aux environs de 20. Ces résultats ont permis d'établir, sur la base de règles statistiques précises, une banque homogène de 16447 similitudes olfactives, se rapportant à 259 odorants. Un résultat inattendu de cette banque homogène est son caractère d'environnement culturel nord-américain, excluant, de surcroit, les sujets professionnels de la parfumerie. A ces résultats s'ajoutent la vérification, sur la base des données actuellement disponibles, que l'adaptation croisée et les phénomènes de synergie et d'inhibition dans les mélanges ne constituent pas des mesures indirectes appropriées de la qualité olfactive. Ont également été explorées les relations complexes existant entre qualité, intensité perçue et caractère hédonique des odeurs. Enfin, a été proposée une amélioration du protocole expérimental habituellement utilisé pour établir des similitudes olfactives à partir de réponses de sujets humains.

  • Titre traduit

    Conceptual, experimental and computational aspect of olfactory quality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 p.)
  • Annexes : Bibliographie : 126 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1998/21
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.