Etude des traces écrites dans l'oeuvre de Paul Gauguin

par Martine Regnault Leclerc

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Ghislaine Haas.

Soutenue en 1998

à Dijon .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est d'étudier les traces écrites dans l'œuvre de Paul Gauguin. Elle comprend une introduction au XIXème siècle marquant le renouveau de l'écriture à travers la linguistique, les déchiffreurs, la graphologie et le japonisme. La seconde partie présente une typologie des mots recensés dans l'ensemble de l'œuvre. La troisième partie établit des rapports entre l'écriture et l'image dans la signature, les dessins dans la correspondance, le manuscrit illustré et les tableaux. Elle pose la question de l'origine iconique de l'écriture. La quatrième partie étudie les espaces graphiques comme le papier, la toile, le vitrail, le bois, l'argile, le tapa et le corps humain. Ce sont des témoins matériels de la dynamique créatrice de Paul Gauguin et des instruments qui permettent à l'artiste de se redéfinir par rapport au monde. Le cycle des métamorphoses amorce par Paul Gauguin à travers la trace et les espaces graphiques le conduit aux origines de l'homme, à ses premiers gestes, à l'alliance matière-main, trace-support, puis à l'éveil spirituel et au déchiffrement de soi.

  • Titre traduit

    Study of the written traces in Paul Gauguin’s work


  • Résumé

    The aim of this thesis is the study of the written traces in Paul Gauguin’s work. Its first part is an introduction to the nineteenth century, indicating the renewed interest in writing through linguistics, decipherers, graphology and Japanese art. The second part presents a typology of the words discovered in the entire works. The third part establishes relations between writing and image to be found in the signature, drawings in the correspondence, the illustrated manuscript and the paintings. It raises the question of the origin of the writing in relation to the image. The fourth part studies the graphic media such as paper, canvas, stained-glass, wood, clay, tapa and the human body. These are material references to Paul Gauguin’s creative dynamics and instruments which allow the artist to place himself in relation to the world. The transformation cycle initiated by Paul Gauguin through the traces and the graphic media leads him to the origin of man, to man's initial gestures, to the material-hand and trace-medium union and finally to his own spiritual awakening and self- deciphering.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (580 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie 380 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T107*

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998DIJOL009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.