Participation à la décision et performance de l'entreprise : application à la qualité totale

par Frédérique George-Blondel

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Claude Jameux.

Soutenue en 1998

à Cachan, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    La démarche participative est considérée comme un échange entre le salarié et la direction de l'entreprise. En effet, pour qu'elle se réalise, il faut que l'acteur et l'entreprise y trouvent tous deux un intérêt. Encouragées essentiellement par les directions des entreprises, les démarches participatives tirent certainement leur raison d'être du surplus qu'elles permettent d'attribuer aux entreprises qui les pratiquent. Il s'agit d'étudier en quoi la participation des acteurs au processus décisionnel de l'organisation représente un mécanisme de levier agissant sur la performance de celle-ci. Les changements de l'appareil productif nécessités par l'accroissement de la concurrence (diversification et amélioration des produits) ne cessent de requérir une attitude de coopération et d'adhésion des salaries. La démarche participative tire ainsi son intérêt du fait qu'elle mobilise l'ensemble des ressources humaines de l'entreprise : force de travail et capacités cognitives. En ce sens la qualité totale, a savoir la démarche qualité généralisée a l'ensemble de l'entreprise, se situe a l'interface entre la participation a la décision des salaries et la performance de l'entreprise. D'une part, elle nécessite la participation des salaries a l'objet de l'entreprise qu'est la prise de décision ; d'autre part, elle est censée contribuer à accroitre la performance de l'entreprise. C'est pourquoi elle est située au cœur de notre thèse, tant du point de vue théorique que du point de vue empirique par le biais d'une enquête effectuée auprès de 32 grandes entreprises industrielles.


  • Résumé

    As taylorist management relies on workers' manual power, participative management involves workers' conceptual input. One advantage of the participative approach is that it allows the firm to use the entire knowledge of the workers. From this point of view, the workers' skills and cognitive abilities are better used in the participative model than in the taylorist one. The participative approach may thus be considered as an exchange between the employer and the employee. To succeed, such an approach has to be advantageous for the individual and for the firm. In fact, the participative approach allows the firm to achieve a twofold benefit. The social benefit results from increased employees' motivation. The economic benefit is an improvement of the productive process. Our case study is on a sample of 32 big firms which are using the total quality management (tqm). The tqm uses the intelligence of all the individuals, that is their general ability to solve problems by taking local decisions. Individual behavior is central in that it determines the organization's success. Keywords : participation, decision making, motivation, tqm (total quality management), firm's performance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-214.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Institut d'Administration des Entreprises. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 658.3 THE GEOR
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE GEO
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE GEO (Salle de réf.)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.