Optimisation des techniques de compression des signaux multimédia

par KARIM OUAISSA

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Maurice Bellanger.

Soutenue en 1998

à CNAM .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail decrit porte sur l'optimisation des techniques de compression de donnees et leur application a la parole et l'image. D'abord, la norme courante en communications, la recommandation v42 bis du ccitt a ete consideree et des perfectionnements ont ete apportes. Le codage de repetitions a ete introduit et une technique d'adaptation dynamique de l'algorithme lzw par elimination des branches libres de l'arbre a ete elaboree. De plus, l'algorithme a ete complete par l'utilisation de deux dictionnaires et l'optimisation du mot de code. Ces modifications conduisent a des gains significatifs en taux de compression. L'application a la parole a ete faite en considerant les codeurs qui font appel a un dictionnaire, les codeurs de type celp, l'objectif etant de reduire le debit en combinant un codeur entropique avec le codeur celp. Le codeur entropique a permis de reduire considerablement la redondance residuelle pour deux types de parametres du codage celp, les coefficients lsp et les gains. Globalement, le gain en debit sur la parole comprimee peut atteindre 7%. Pour l'image, c'est la norme iso (10118), jpeg qui a ete consideree. On a d'abord complete la gamme des codeurs entropiques utilises en introduisant un codeur lzw. Les resultats obtenus en taux de compression sont proches et parfois meilleurs que ceux du processus de base utilisant les tables de huffman figurant dans la norme, au prix d'une complexite un peu superieure. Pour la compression sans pertes, en modifiant le processus de jpeg, une nouvelle technique de compression basee sur une transformation reversible a ete etudiee. Des resultats tres encourageants ont ete obtenus pour certaines images. Enfin, dans le chapitre v une approche differente de la compression a ete elaboree, en faisant appel a une transformation non lineaire qui comprime le spectre du signal et se combine a une reduction de frequence d'echantillonnage pour reduire le debit. Les resultats obtenus sur de la parole sont encore modestes, mais l'approche est perfectible. L'ensemble du travail presente a permis d'elargir le champs d'application du codage entropique et de completer la gamme des techniques de compression.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 p.
  • Annexes : 96 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH A 328
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.