Definition, formalisation et fonctionnement du concept d'heritage intermittent

par HOUDA BENHADID RECHRECH

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Xavier Castellani.

Soutenue en 1998

à Paris, CNAM .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le concept d'heritage permanent ne suffit pas pour modeliser des heritages saisonniers, occasionnels ou periodiques. Dans certaines applications, une classe n'herite de sa super-classe que pendant certains intervalles de temps. Dans d'autres applications, une classe ne suit pas toujours les evolutions de sa super-classe (l'heritage est fige et toutes les modifications apportees a une super-classe ne doivent pas affecter ses sous-classes). Pour representer cette dynamique des liens d'heritages, nous proposons le concept d'heritage intermittent. Un heritage intermittent s'ouvre et se ferme quand des conditions decrites par le concepteur sont satisfaites. Ces operations d'ouverture et de fermeture modifient le schema d'une base d'objets. Ce sont des operations d'evolution de schema. Cette these definit le concept d'heritage intermittent, propose un langage de specification de ses conditions d'ouverture et de fermeture, et decrit son mecanisme de fonctionnement. Elle etudie l'impact des operations d'ouverture et de fermeture d'heritages intermittents et des autres operations d'evolution de schema sur une sous-classe intermittente. Une synchronisation d'heritages intermittents doit etre effectuee dans le cas ou des ouvertures et des fermetures d'heritages intermittents dependent les unes des autres. Cela est parfois necessaire dans les lignees d'heritages intermittents. C'est pourquoi nous avons defini des contraintes qui specifient les dependances entre les etats ouvert ou ferme des heritages intermittents. Nous proposons un processus de validation des specifications des heritages intermittents et de leurs contraintes de synchronisation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 131 p.
  • Annexes : 92 ref.

Où se trouve cette thèse ?