Etude des effets de la mycorhization de hevea brasiliensis mull. Arg. Par glomus mosseae sur sa croissance et la lignification de ses racines : role dans la lutte contre meloidogyne exigua

par Isabelle Schwob

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Mireille Ducher.

Soutenue en 1998

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La symbiose mycorhizienne entre g. Mosseae et h. Brasiliensis augmente la croissance de ce dernier en conditions controlees. Les effets de la mycorhization sont d'autant plus rapides et importants que les quantites de phosphore apportees a l'hevea sont faibles. L'augmentation de la photosynthese nette observee chez les plants mycorhizes ne fait pas intervenir de modifications dans les mecanismes photochimiques de la photosynthese. Une plus grande ouverture stomatique intervient avec une meilleure alimentation hydrique des plants mycorhizes. Des pics d'activite specifique de la pal, de la cad et des peroxydases sont observes dans les racines d'hevea, 2 semaines apres l'inoculation du champignon, concomitants a un depot de lignines plus important, riche en residus de type guaiacyl. Ces reactions sont transitoires et correspondent a l'installation de la symbiose mycorhizienne. Elles sont induites dans tout le systeme racinaire, pivot inclus. La scopoletine est presente dans les racines d'hevea de facon constitutive. Mais aucune accumulation de scopoletine n'a ete observee lors de la mise en place de la mycorhization. Les spores de champignons endomycorhiziens dans le sol, majoritairement du genre gigaspora, les nematodes juveniles de stade 2 (j2) et les ufs de m. Exigua dans les racines d'hevea et le nombre de j2 dans le sol varient saisonnierement sur la plantation etudiee. L'importance de la colonisation mycorhizienne, elle, n'est pas affectee par les saisons. Un effet de competition pour le meme hote parait exister entre ces deux micro-organismes. Dans les racines d'hevea tres colonisees par le champignon endomycorhizien, la presence de nematodes n'a pas ete observee. L'effet de la mycorhization vis a vis de l'attaque des nematodes est perceptible lorsque l'inoculation de ces derniers est realisee pendant la periode seche. La diminution des degats causes par les nematodes sur les plants mycorhizes serait due a une meilleure absorption de l'eau pendant cette periode.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 105 P.
  • Annexes : 231 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.