Evolution thermomecanique de la croute inferieure du sud de madagascar

par JEAN-EMMANUEL MARTELAT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Christian Nicollet.

Soutenue en 1998

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de cette these est de caracteriser l'evolution thermomecanique de la croute continentale inferieure. Dans ce but le champ de deformation finie du sud de madagascar est caracterise, a partir de l'etude d'images satellitales completee par l'analyse structurale de terrain. Les geometries montrent une forte partition de la deformation entre des blocs limites par des zones de cisaillement. Les structures resultent de deux champs de deformation finie distincts d1-d2. Le champ de deformation d2, est compose d'un reseau de zones de cisaillement verticales (20*1000 km). Il est compatible avec un raccourcissement est-ouest, en regime transpressif. Nous avons precise les conditions p-t en utilisant diverses methodes (logiciel tweeq, calibrations usuelles). Les resultats indiquent que les conditions de haute temperature (800c) sont generalisees. Par contre il existe des variations de p controlees par les zones de cisaillement qui guident les mouvements differentiels des blocs crustaux. D2 transpressif, permet donc l'exhumation de roches profondes. Les deux champs de deformation finie sont synchrones du facies granulite, des datations u-th-pb sur monazite ont ete realisees. Les structures d1 sont datees a 580-550ma et les structures d2 a 520-500ma. Afin de caracteriser le comportement rheologique des granulites, une etude des microstructures et des microfabriques des roches quartzofeldspathiques a ete realisee. Nos resultats, demontrent que la lithosphere continentale heterogene en composition, montre un comportement rheologique homogene. De plus les textures granoblastiques des granulites ne sont pas seulement des textures de recuit mais des textures caracteristiques d'une forte deformation, pendant laquelle les contrastes de viscosites entre les phases sont faibles. L'histoire du cycle orogenique panafricain de madagascar est abordee a l'echelle du gondwana ou le champ de deformation d2 resulte de la convergence de cratons. En integrant ces donnees naturelles et les donnees indirectes obtenues par sismique et gravimetrie nous considerons que les zones de cisaillement verticales s'enracinent dans le manteau. Ces anisotropies lithospheriques facilitent les transferts de fluides et vont permettre une advection de chaleur dans les racines orogeniques a l'origine du facies des granulites.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 232 P.
  • Annexes : 326 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.