Tephrostratigraphie du volcan misti (perou) et modelisation des ecoulements pyroclastiques

par FRANCOIS LEGROS

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de TIMOTHY DRUITT.

Soutenue en 1998

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere partie de la these est une etude tephrostratigraphique du volcan misti (perou) sur une periode de quelques dizaines de milliers d'annees. Depuis 31200 ans, le misti n'a produit que des magmas andesitiques (entre 55 et 63% de sio#2) a amphiboles et/ou pyroxenes. Entre 34000 bp et 31200 bp, plusieurs eruptions se sont produites avec un magma dacitique a micas, amphiboles et pyroxenes. Elles sont precedees d'un episode rhyolitique a micas qui represente les premieres manifestations identifiees du misti. Les depots eruptifs anterieurs sont attribues aux deux volcans voisins, le chachani et le pichu pichu. Dans une seconde partie on expose les resultats d'une etude experimentale et theorique sur l'entree des coulees pyroclastiques dans la mer. L'etude de la diminution de densite d'une coulee pyroclastique par suite de la vaporisation de l'eau entrainee conclut que ce phenomene constitue un obstacle majeur a la propagation sous-marine des coulees pyroclastiques turbulentes. Le repoussement de la mer par la coulee pyroclastique est alors propose comme mecanisme alternatif pour la mise en place d'ignimbrite sur le fond marin. On montre que pour des hauts debits associes a la formation de caldeiras, les distances de repoussement sur 360 sont de l'ordre de quelques kilometres pour des profondeurs de quelques dizaines de metres. Une derniere section traite theoriquement du comportement des coulees pyroclastiques face a des obstacles topographiques, en fonction de leur debit et de leur regime d'ecoulement. Quatre cas extremes sont envisages selon que la dissipation d'energie est dominee par les contraintes frictionnelles, collisionnelles, visqueuses ou turbulentes. Ces differentes contraintes n'ayant pas la meme dependance vis-a-vis de la vitesse et de la hauteur de l'ecoulement, on montre que la hauteur et la distance de l'obstacle franchi sont des indicateurs du debit et des contraintes dominantes dans l'ecoulement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 139 P.
  • Annexes : 201 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.