Associations mycorhiziennes naturelles de cedrus atlantica dans le massif du djurdjura (algerie) et mycorhization controlee

par HOURIA NEZZAR HOCINE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN JACQUES GUILLAUMIN.

Soutenue en 1998

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Associations mycorhiziennes naturelles de cedrus atlantica dans le massif du djurdjura (algerie) et mycorhization controlee l'etude a porte sur la mycorhization naturelle de cedrus atlantica dans un peuplement naturel d'algerie et dans une pepiniere traditionnelle ainsi que sur le controle de la mycorhization au laboratoire et en pepiniere. Un inventaire de la macroflore fongique de la cedraie a permis l'identification d'un grand nombre d'especes (une centaine appartenant a 48 genres) ; ce sont des especes communes sous coniferes ou feuillus de montagne ; de nombreuses especes sont mycorhiziennes (70%). Une synthese bibliographique realisee a partir de releves effectues dans les cedraies du maghreb (algerie et maroc) et du midi de la france a permis de denombrer 193 especes mycorhiziennes, dont 15 seulement semblent specifiques du cedre. Les relations entre l'apparition des carpophores et les elements climatiques ont ensuite ete etudiees. Les temperatures et pluviometries favorables ont ete precisees. Une typologie des mycorhizes presentes sur les racines des cedres de peuplements naturels d'ages differents a fait apparaitre une grande diversite des types mycorhyziens. Une ebauche de classification typomorphologique a ete proposee. 26 types (sur plus de 30 types observes) ont pu etre classes. Certains d'entre eux ont pu etre mis en relation avec des especes fongiques precises. Le potentiel infectieux ectomycorhizien de la terre de cedraie estime a partir d'un essai biologique avec pinus sylvestris s'est revele tres riche quantitativement et qualitativement. L'apport de terre de cedraie dans des substrats de culture adaptes a conduit a la formation de mycorhizes typiques. En revanche le sol de la pepiniere traditionnelle la plus importante de la region s'est montre peu receptif a la mycorhization. L'etude de la croissance mycelienne radiale de quelques especes mycorhiziennes a permis de mettre au point un milieu de culture optimal pour la production d'inoculum fongique. L'association mycorhizienne entre le cedre et divers champignons a ete realisee en conditions semi-axeniques et gnotoxeniques, mais a echoue en conditions axeniques. La mycorhization a pu etre obtenue pour la premiere fois a partir de cultures myceliennes de 5 especes de champignons : laccaria laccata, tricholoma tridentinum var cedretorum, hebeloma crustuliniforme, h. Cylindrosporum, cenoccoccum graniforme. D'autres formes d'inoculum ont egalement ete testees avec succes : spores de differentes truffes, racines excisees porteuses de mycorhizes (h. Mesophaeum), terre contenant des propagules de champignon (scleroderma verrucosum). Seul laccaria laccata s238 a a la fois stimule la croissance de la partie aerienne du cedre et fructifie en conteneur. L'influence de l'architecture racinaire du cedre et celle des conditions de culture, en particulier la nature du substrat, sur la mycorhization sont discutees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 492 P.
  • Annexes : 314 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.