Etude géomorphologique du volcan Sunda-Tangkuban Parahu (Java-Indonésie) et évaluation des aléas volcaniques

par Boedi Tjahjono

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Guy Camus et de Jean-Claude Thouret.

Soutenue en 1998

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Le Tangkuban Parahu (2084 m) est un édifice intra-caldérique du strato-volcan Sunda qui se situe à 17 km au nord de Bandung, à l’ouest de Java. Le Tangkuban Parahu est un volcan andésique calco-alcalin modérément à fortement potassique, et est le seul strato-volcan actif du massif quaternaire, appelé complexe de Sunda. L’évolution géomorphologique de cette région a été mis en évidence par la subsidence du complexe, des avalanches de débris le long de l’axe du complexe, les éruptions pliniennes/ignimbritiques du Sunda et le rejeu de la faille de Lembang du segment occidental. Le 1er évènement (0,51-0,105 MA) a formé le bassin et l’escarpement de faille de Lembang au sud du complexe, mais a plissé et chevauché les piémonts nord, formant le mont, le bassin et l’escarpement de pli-faille de Tangkuban Parahu. Le 2e (entre 0,51 et 0,105 MA, mais postérieurement au 1er), a laissé des cicatrices en fer à cheval. Le 3e (vers 0,105 et 0,05 MA) a formé des calderas au sommet et des plateaux ignimbritiques autour du volcan. Par ces éruptions majeures, la plupart de cette région est recouverte par des dépôts cendreux ; ils sont à présent profondément altérés. Le climat équatorial javanais permet au processus morphogénique de les creuser, formant des vallées profondes surimposées sur les plateaux en amont, ainsi que l’accumulation détritique en aval, formant des plaines alluviales. Le 4e (vers 0,024 MA) a fait réapparaître les anciens escarpements de faille composite. Depuis 2 siècles les éruptions phréatiques prédominent. Les aléas et risques érutifs futurs seront probablement d’origine phréatique ou phréatomagmatique. Cependant, les éruptions pliniennes du passé peuvent être récurrentes. Les coulées pyroclastiques et les déferlantes sont considérées comme les menaces directes les plus importantes

  • Titre traduit

    Geomorphological study of the Sunda-Tangkuban Parahu volcano and evaluation of volcanic hazards


  • Résumé

    The tangkuban parahu volcano (2084 m) is a nested strato-cone which developed in the caldera of the sunda volcano in west java (indonesia). It is situated 17 km north of bandung, a city with 2. 5 millions inhabitants in 1995. Sunda-tangkuban parahu is an andesitic volcano belonging to the medium and high alkaline series and is the sole active volcano in the quaternaire volcanic chain, the so-called sunda complex. The geomorphological evolution of this region is marked by the subsidence of the sunda complex, the debris avalanches along the axis of the sunda complex, the plinian/ignimbritic eruptions of sunda-tangkuban parahu, and the reactivation of the west part of the lembang fault. The first event (0. 51-0. 105 ma) formed the basin and the fault scarps of lembang in the south of the complex, but it folded and thrusted up the northern footslopes, forming the mountain, the basin and the broken fold scarps of tambakan. The second event (between 0. 51 and 0. 105 ma, but after the subsidence) left numerous horseshoe morphologies. The third event (about 105 and 50 ka) created the calderas in the summit and the ignimbritic plateaus around the volcano. By these major eruptions, the most part of this region was covered by ash deposits; they are now deeply weathered. The javanesse equatorial climate allows erosion to incise the deposits in the uplands, forming the deep superimposed valleys in the plateaus, and the aggradation in the lowlands, forming the alluvial plains. The fourth event (about 24 ka) uplifted the old fault scarps that were buried by ash and pumice deposits, forming a new one the so-called composite fault scarps. During the 2 last centuries phreatic eruption has predominated on tangkuban parahu. The hazard and the risk of a future eruption are supposedly from phreatic and phreatomagmatic eruptions, but the recurrence of plinian/ignimbritic eruptions is possible. The pyroclastic flows and surges are considered as the most direct hazard

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.( 271 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 227-246. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèques). Faculté des Lettres et des Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.