Etude animale et clinique de l'effet antalgique du vapréotide, un analogue de la somatostatine : contribution méthodologique aux essais des antalgiques chez le volontaire sain

par Virginie Berger

Thèse de doctorat en Neuropharmacologie

Sous la direction de Alain Eschalier.

Soutenue en 1998

à Clermont Ferrand 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le vapréotide, analogue de la somatostatine, est un peptide de synthèse en cours de développement clinique, dans les indications habituelles de l'hormone native et plus particulièrement pour ses propriétés antisécrétoires et antiprolifératives. Cet analogue possède également des propriétés antinociceptives. L'étude de ces propriétés chez le rat sain ou modèles de douleur neurogène (rat mononeuropathique et rat diabétique) et inflammatoire (rat "carragénine" et rat polyarthritique) a été réalisée. Le vapréotide exerce une action centrale, comportant une composante spinale directe et/ou indirecte en fonction du contexte. Son mécanisme d'action implique une participation des systèmes opiacés, et monoaminergiques (noradrénergique et à un moindre degré sérotoninergique). La recherche des propriétés antalgiques du vapréotide a ensuite été effectuée ches des patients bénéficiant d'une intervention orthopédique dans un essai clinique randomisé en double aveugle versus placebo. D'autre part, l'efficacité du vapréotide a été évaluée chez le volontaire sain, au cours d'un essai clinique randomisé en cross-over, double aveugle, versus placebo et substances de référence (morphine et paracétamol). Les techniques habituelles de douleur expérimentale chez l'homme ont été utilisées après adaptation aux exigences des études pharmacologiques ; stimulation thermique, mécanique et électrique par la méthode du réflexe RIII. Les résultats obtenus n'ont pas permis de confirmer, chez le patient, à la dose utilisée, l'effet du vapréotide. De même, le peptide s'est avéré inactif chez le sujet sain. En revanche, ce dernier travail a permis le développement d'une étude méthodologique pour optimiser les essais cliniques de médicaments antalgiques chez l'homme. Cet essai randomisé, en double aveugle, croisé effectué chez le volontaire sain, a été consacré à l'étude de la morphine vis-à-vis des différents stimuli cités précédemment. Il a permis de dégager les conditions expérimentales optimales pour ce type d'études.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (205 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 18 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998 TDM11
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 547
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.