Traceurs dissous et particulaires de la matiere organique dans l'estuaire de la seine, la baie de seine et la manche centrale

par MOHAMMED MONAIM ISMAILI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Hervé Texier.

Soutenue en 1998

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le comportement biogeochimique de la matiere organique a ete etudie dans l'estuaire de la seine et le transect cherbourg - wight en manche centrale. Les analyses ont porte essentiellement sur le carbone organique particulaire (cop) et dissous (cod) et leur caracterisation respectivement par le dosage des composes phenoliques (clhp) et les substances humiques (fluorescence). Au niveau de l'estuaire, le flux de matiere organique (dissoute et particulaire) est plus important en crue qu'en etiage. En etiage, le materiel particulaire est plus labile et donc enrichi en sucres. En crue, il revet un caractere refractaire, en relation avec le lessivage du bassin versant. Si le transfert du cop est module par la dynamique tidale en zone fluviale et le piegeage au moins partiel dans la zone du bouchon vaseux, le cod ainsi que sa fraction fluorescente subissent une dilution conservative indiquant un transfert sans reactivite apparente a travers l'estuaire. A l'importance du flux d'eau dans les eaux centrales et francaises du transect est liee une matiere organique plus degradee que dans les eaux anglaises. Ceci indique un long transit dans la veine d'eau atlantique alimentant la manche. Les phenols vanillyls, syringyls et cinnamyls indiquent la presence evidente de materiel terrestre, plus marquee en crue. Les phenols hydroxybenzyles par leur teneurs et leur repartition temoignent d'une contribution marine. Cette derniere est liee aux tissus de macroalgues et constitue un traceur autochtone. La fluorescence des eaux a mis en evidence la dilution du materiel humique essentiellement terrestre, des cotes vers le centre du transect. Les proprietes de fluorescence a ex = 313 nm revelent l'existence a cote de la composante terrestre, d'une composante d'origine marine. Cette derniere dont la source est encore a determiner, peut etre liee a la degradation d'exsudats algaires ou a des substances prehumiques produites dans le milieu marin.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 175 P.
  • Annexes : 228 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.