Carrières de pierre en Normandie : Contribution à l'étude historique et archéologique des carrières de pierre à bâtir à Caen (calvados) et en Normandie aux époques médiévale et moderne

par Laurent Dujardin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Claude Lorren.

Soutenue en 1998

à Caen .


  • Résumé

    L'étude de l'extraction et du commerce de la pierre à bâtir en Normandie aux époques médiévale et moderne suit toutes les pistes possibles offertes par l'analyse des matériaux, par la recherche archivistique et par les investigations archéologiques de terrain. L’histoire des carrières de la région de Caen est l'objet principal mais d'autres centres carriers normands sont étudiés. La méthodologie de l'étude consiste à mettre en corrélation des données de provenances diverses : les sources écrites et les informations de terrain sont les plus importantes, complétées par la géologie, l'étude des matériaux en oeuvre et la toponymie. Les données récentes (XIXème et XXème siècles) ne sont pas négligées et s'intègrent dans une démarche régressive. L’étude archéologique des carrières souterraines est nouvelle en Normandie et la thèse est avant tout un document de travail pour de futures recherches concernant des sites dignes d'intérêt. Les méthodes d'extraction, l'outillage et la préfabrication en carrière concernent surtout les exploitations de la région caennaise, où les carrières médiévales ont été examinées en détail. Le commerce de la pierre à bâtir de qualité se faisait principalement à partir de centres carriers places à proximité de voies navigables. Quelques grands centres dominent, diffusant leur production dans une bonne partie de la province ; ils sont complétés par des centres de moyenne importance au rayonnement plus réduit et par de petits centres d'intér^tt local. LA géographie et les moyens de transport eurent une influence prépondérante sur le prix de la pierre et donc sur son utilisation L’étude des matériaux des bâtiments permet d'avoir quelques informations supplémentaires, en particulier en Angleterre pour la pierre de Caen et, dans certains cas, la pierre peut servir de marqueur chronologique. Enfin, les relations entre les carriers, les exploitants et les propriétaires de carrières ont été considérées ; il est possible de mieux connaître le carrier, grand oublie des chantiers.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (712 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 451-496. Annexes. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 1998 DUJARDIN A 2
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 1998 DUJARDIN A 1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : N V C 32129 1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : N V C 32129 2
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2620
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Z 944.2/53/1
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. UFR arts et sciences humaines. Bibliothèque d'histoire, histoire de l'art et archéologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre d'Histoire des techniques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T DUJ 1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.