Heterogeneite et fusion partielle du manteau : une etude de la dorsale pacifique-antarctique et de la ride de hollister (pacifique sud)

par Ivan Vlastélic

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Hervé Bougault.

Soutenue en 1998

à Brest .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La dorsale pacifique-antarctique entre 56 et 66s est eloignee de l'influence de tout point chaud. L'effet froid des zones de fracture semble croitre lors de la transition morphologique vallee-dome, conduisant a une augmentation de la variabilite chimique. La transition de morphologie axiale n'est pas controlee par la temperature du manteau. De par son caractere faiblement heterogene, le manteau echantillonne par la dorsale pacifique-antarctique est comparable a celui echantillonne par la dorsale est-pacifique. Cependant, une etude fine des isotopes des rides du pacifique permet de mettre en evidence deux grands domaines caracterises par des signatures differents. S'etendant de part et d'autre de 25s (microplaque de paques), ces deux provinces sont caracterisees par des profondeurs moyennes differentes. La ride de hollister est une structure lineaire se trouvant sur le flanc ouest de la dorsale pacifique-antarctique a 54s. Ses proprietes chimiques montrent des variations importantes. Elles pourraient etre le resultat d'un melange entre le materiel appauvri de la dorsale voisine et une source enrichie. Suivant ce modele, la contribution du point chaud de louisville dans la l'edification de la ride n'excederait pas 20%. La ride de hollister ne peut etre l'emplacement actuel du point chaud de louisville. Une relation etroite entre la temperature du manteau et l'etendue de sa fusion est generalement admise. Les elements producteurs de chaleur (u, th, k) permettent de faire le lien entre composition et temperature du manteau. Un modele de fusion base sur l'heterogeneite du manteau suggere de faibles variations de temperature (de l'ordre de 10) et composition du manteau loin des points chauds. Des exces de temperature depassant 150 sont estimes pour les points chauds. Les variations de concentration de u, th, k estimees dans le manteau sont suffisantes pour influencer au premier ordre la bathymetrie et le flux de chaleur des dorsales oceaniques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 P.
  • Annexes : 132 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : VLA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.