Emergence du sentiment independantiste aux Philippines, au XIXème siècle

par Annick Tranvaux

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bernard Lavallé.

Soutenue en 1997

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Un tres petit nombre d'espagnols etaient presents aux philippines. Pendant trois siecles et demi, la permanence de la souverainete espagnole fut assuree par l'influence des ordres religieux, charges des paroisses, dont le role spirituel s'accompagnait de fait d'un role administratif, le cure du village etant frequemment le seul espagnol du lieu. La langue espagnole ne semble guere avoir penetre les campagnes ou les religieux utilisaient plus volontiers les langues locales, mais a la fin du siecle le taux d'alphabetisation de la population etait plus favorable que celui enregistre en espagne a la meme epoque. D'abord opposes au clerge seculier philippin pour l'attribution des paroisses, les ordres religieux contribuerent a faire naitre chez ce dernier un sentiment de frustration. Ils furent ensuite la cible de campagnes virulentes de la part des francs-macons et du mouvement de la propaganda, compose de jeunes philippins, ayant eu acces aux etudes superieures et qui, tout en protestant de leur fidelite a l'espagne, reclamaient une veritable representation parlementaire, un certain nombre de reformes liberales et l'expulsion des ordres religieux, dont le roman du dr j. Rizal, noli me tangere, denoncait le comportement. L'exploitation feroce de colons philippins sur leurs vastes haciendas par les congregations, souvent denoncee, ne resiste pas a l'examen des chiffres. La lutte armee fut tardive et breve. En 1892, andres bonifacio crea une societe secrete le katipunan, dont l'organisation s'inspirait de la franc-maconnerie, mais dont le but etait la conquete de l'independance. L'insurrection generale eut lieu en aout 1896. Le 30 decembre 1896, les espagnols fusillerent le dr. Jose rizal. Contre le versement d'une forte indemnite, ils obtinrent, en decembre 1897, la fin des hostilites et l'exil a hong kong d'e. Aguinaldo et des principaux chefs de la rebellion. Quelques mois plus tard, les philippines etaient cedees aux etats unis par la signature du traite de paris.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (506 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.