La dérivation non entière en modélisation des systèmes à paramètres distribués récursifs et en commande robuste des procédés non stationnaires

par Jocelyn Sabatier

Thèse de doctorat en Sciences physiques et de l'ingénieur. Automatique

Sous la direction de Alain Oustaloup.

Soutenue en 1998

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Le thème général des travaux qui font l'objet de ce mémoire est l'application de la dérivation non entière en modélisation et en commande robuste. La première partie de ce mémoire traite en effet de la modélisation de systèmes à paramètres distribués récursifs propagatifs et non propoagatifs, systèmes caractérisés par des équations aux dérivées partielles dont les coefficients sont des fonctions exponentielles de la variable spatiale. L'analyse de ces systèmes, et plus précisément de leur transfert entre la grandeur d'entrée et la grandeur de sortie, conduit dans les deux cas à une transmittance non entiere. La deuxième partie de la thèse est consacrée à l'extension de la commande CRONE de troisième génération à la commande de procédés non stationnaires et non stationnaires à coefficients périodiques. Chacune de ces deux extensions s'achève par l'application des méthodes de synthèse développées à la commande d'un banc d'essai composé de deux moteurs à courant continu couplés par une liaison rigide.

  • Titre traduit

    Non integer differentiation in recursive distributed parameter systems and in robust control of the time varying plants


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 404 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p. 284-299. Contient une bibliographie de l'auteur.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 1939
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.