Modélisation et observations des masers SiO dans les enveloppes circumstellaires des étoiles de type Mira et dans Orion IRc2

par Fabrice Herpin

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Alain Baudry.

Soutenue en 1998

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les variables a longue periode de type mira sont des etoiles pulsantes de la branche asymptotique des geantes, perdant de grandes quantites de masse. Leur enveloppe circumstellaire est le siege d'emissions maser des molecules sio#1 h#2o et oh. On observe aussi l'emission maser sio dans quelques regions de formation d'etoiles comme la nebuleuse d'orion. Nous avons developpe un modele simple d'excitation de la molecule sio dans les enveloppes circumstellaires afin d'etudier cette emission, et, par la meme, de comprendre la physique de l'environnement stellaire ou cette molecule et ses isotopes sont observes. La modelisation traite le transfert de rayonnement par l'approximation de sobolev. Nous avons considere les trois especes #2#8sio, #2#9sio et #3#0sio. Une modelisation incluant des recouvrements entre transitions isotopiques a ete menee. Nous avons par ailleurs observe les emissions maser #2#8sio v = 1, j = 2 1 a grande vitesse (depassant parfois la vitesse d'expansion du gaz circumstellaire) dans les miras et semi-regulieres en fonction de la phase stellaire. Nos resultats montrent une variation de ces ailes de raie avec la pulsation stellaire. L'influence des mouvements turbulents, ainsi que de la perte asymetrique de masse semble egalement importante. Ces emissions proviennent tres probablement de couches tres internes de l'enveloppe circumstellaire. La premiere carte de l'emission #2#9sio v = 0, j = 2 1 a ete realisee dans orion a, en meme temps que l'observation du maser #2#8sio v = 1, j = 2 1. La nature maser de l'emission #2#9sio est demontree. Ces deux emissions ne semblent pas excitees dans les memes couches de gaz, ce qui rend l'hypothese des recouvrements de raies entre isotopes improbable, mais confirme que les masers de differents etats vibrationnels ne sont pas excites au meme endroit.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 225 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 98.B-1844
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 98.B-1844
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Observatoire. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : H VIII-275
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T I-202
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 005376
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) HER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.