Cribra orbitalia in anthropobiology : diagnostic criterions and implications in the study of ancient skeletal populations

par Ulrike Wapler

Thèse de doctorat en Anthropol.

Sous la direction de Éric Crubézy.

Soutenue en 1998

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les cribra orbitalia sont des lesions osseuses qui consistent en des porosites ou des structures criblees du toit de l'orbite. Elles ont ete trouves sur des cranes du monde entier. La cause de cette lesion a long temps ete l'objet de recherches et de debats mais depuis les annees 80 la plupart des scientifiques admettent l'hypothese que cette lesion est un signe d'hypertrophie de la moelle epinaire rouge et la tiennent pour preuve d'anemie. Mais depuis les recherches de differents auteurs ont recement montre que dans certain cas la structure histologique des os ne satisfait pas a un diagnostique d'anemie. Le status d'indicateurs des cribra orbitalia devient incertain. La presente etude a ete effectue afin de preciser des causes possibles de ce caractere osseux. La methode appliquee est la recherche microscopique sur des coupes osseuses minces. L'echantillon de cranes provenant de missiminia (soudan) contient 344 cranes dont la plupart sont adultes. Les cribra orbitalia sont presents sur 101 sujets. Pour au moins 54. 3% des cas de cribra orbitalia il n'y a pas de signe histologique indiquant des modifications osseuses due a l'anemie. On trouve des signes de pathologies differents comme des traces d'inflammation, d'osteoporose, d'atrophie par pression. Une partie assez importante des individus montre seulement des traces d'erosion postmortem sur les zones poreuses et sont consideres comme des toits d'orbite normaux. La comparaison de 18 donnees morphologiques decrivant la lesion ne peut aboutir a une distinction entre l'hypertrophie, l'inflammation et les cas d'erosion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (319 p.) (263) p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 1994
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTRA 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.