Action cellulaire des rétinoi͏̈des et des hormones thyroi͏̈diennes dans le cerveau au cours d'une alcoolisation chronique

par Serge Alfos

Thèse de doctorat en Sciences des aliments

Sous la direction de PAUL HIGUERET.

Soutenue en 1998

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Divers arguments experimentaux permettent de faire l'hypothese que l'alcool interfere avec le metabolisme de l'acide retinoique (ar) et de la triiodothyronine (t#3). Les consequences potentielles de ce phenomene peuvent etre importantes compte tenu des roles majeurs joues par l'ar et la t#3, via leurs recepteurs nucleaires, dans la regulation de l'expression genique. L'objectif de notre recherche etait de mieux comprendre l'influence de la consommation chronique d'alcool sur l'action cellulaire de l'ar et de la t#3 et ses consequences sur certains processus neurobiologiques en mesurant (i) l'expression des recepteurs nucleaires de l'ar (rar et rxr) et t#3 (tr), et de certains de leurs genes cibles impliques dans la plasticite synaptique : la neurogranine (rc3), la transglutaminase tissulaire (ttg) et la synaptophysine (p38), (ii) les performances mnesiques des animaux soumis a un test d'alternance spontanee. Les principaux resultats obtenus montrent que : - l'alcoolisation chronique (6 et 10 mois) genere une surexpression des rar, rxr et tr dans le cerveau et l'hippocampe de deux lignees de souris (c57bl/6 et balb/c). L'activation de la voie de signalisation des retinoides s'accompagne d'une augmentation des arnm et de l'activite de la ttg dans le cerveau de ces animaux. - l'administration chronique d'acide retinoique a des souris genere une augmentation de l'expression des rar, rxr, tr et des genes cibles (ttg et rc3) qui toutefois n'atteint pas le niveau mesure chez les souris alcoolisees. Par ailleurs, ce traitement n'altere pas les capacites d'alternance de ces animaux. - l'administration d'un antagoniste de synthese des rar a des animaux alcoolises retablit le niveau d'expression des rar, rxr et tr dans le cerveau et ameliore les capacites mnesiques de ces animaux. Ces resultats suggerent que la suractivation des voies de signalisation de l'ar et de la t#3 pourrait etre, au moins en partie, responsable de certains troubles neurobiologiques lies a une alcoolisation chronique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 p
  • Notes : CONFIDENTIEL JUSQU'EN 1999

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 1917
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTRA 1917
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.