Urbanisation et centralité dans l'espace bas-rhodanien

par Stéphane Leroy

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Franck Auriac.

Soutenue en 1998

à Avignon .


  • Résumé

    Le recensement de la population de 1990, confirme par les estimations realisees depuis, a montre sans ambiguite que, a l'oppose de nombre de previsions, la croissance urbaine se poursuit en France, et meme s'amplifie. Avec le developpement continu des possibilites et des moyens de deplacement depuis plusieurs decennies, la question de la redistribution de la centralite se pose. Interroger le lien entre les deux processus dans l'espace bas-rhodanien, espace de forte temperature urbaine mais mal structure par des villes plus concurrentes que complementaires, conduit a rechercher la persistance des modeles d'organisation spatiale deja eprouves. A toutes les echelles de l'armature urbaine, il s'avere que les phenomenes de hierarchisation se perpetuent et que le modele centre-peripherie, s'il evolue dans ses formes, demeure le principe fondamental de la structuration de l'espace geographique. Le besoin d'agglomeration et d'ancrage au sol de la societe s'oppose vigoureusement aux tendances a l'a-spatialisation de nos pratiques socio- economiques, plus souvent postulees que demontrees

  • Titre traduit

    Urbanization and centrality in the lower rhone space


  • Résumé

    The 1990's population census, confirmed by the estimations realized later, showed without ambiguity that, in France, in the opposite of number of predictions, the urban growth go on, and in fact grows. Since several decades, with the continuous development of moving opportunities and ways, we are faced with the question of centrality redistribution. The interrogation of the connection between the two processes in the lower rhone space, high urban temperature space, but badly structured by more competing than complementary cities, leads to search the persistence of usual spatial organization models. At any urban frame scales, it's confirmed that hierarchization phenomena still go on and that centre-periphery model remains the underlying principle of the geographic space structuring, although the evolving of its forms. For the society, the need of aggregation and soil base is strongly opposed to the non-spatialization trend of our socioeconomic practices, more often postulated than demonstrated

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., (453 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 316 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.98.3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 49
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 1671
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.