Intégration de paramètres formels d'intonation à l'analyse syntaxique automatique dans une perspective d'aide à la désambigui͏̈sation syntaxique

par Sylvain Abraham N'Guéma

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Henri Méloni.

Soutenue en 1998

à Avignon .


  • Résumé

    En matière de traitement automatique du langage naturel (taln), il est d'usage de procéder à l'analyse syntaxique d'un énoncé à partir des indications morphologiques qui s'y rapportent. Cependant dans de nombreux cas (notamment lors de la présence d'ambiguïtés syntaxiques), ces indications peuvent s'avérer insuffisantes. Aussi paraît-il nécessaire que les systèmes de communication homme-machine soient aptes à traiter simultanément différentes autres sources de connaissances afin de pouvoir recourir à des informations supplémentaires en cas de besoin, et de permettre ainsi un meilleur contrôle des processus (via notamment, des retours arrière intelligents). Cette thèse de doctorat porte sur l'intégration de paramètres formels d'intonation à l'analyse syntaxique automatique dans une perspective d'aide à la désambiguïsation syntaxique. Une approche symbolique d'intégration est proposée. Elle se fonde sur un cadre formel qui permet à la fois une représentation homogène des connaissances et une modélisation de différentes relations pluridirectionnelles censées exister entre l'intonation et la syntaxe. Ce cadre formel est fourni par le modèle d'unification hpsg (head-driven phrase structure grammar). Dans la première partie de cette thèse, il est question des principaux écueils rencontrés par les efforts traditionnels d'intégration intonation-syntaxe dans les systèmes de communication homme-machine. Dans le même temps, sont examinés différents avantages et limitations d'approches récentes d'intégrations élaborées dans le cadre des grammaires de types logiques. La deuxième partie présente, dans un premier temps, les caractéristiques du cadre formel de l'approche d'intégration proposée. En recourant notamment au langage de description de la logique attribut-valeur des structures de traits types, cette présentation tente de mettre en évidence l'intérêt logique et informatique du modèle grammatical d'unification hpsg. Puis, dans un second temps, le systéme de transcription de l'intonation proposé par P. Mertens et utilisé dans cette thèse, est décrit. En particulier, il s'agit de montrer comment la calculabilité et la compositionnalité de ce système facilitent sa représentation dans la logique attribut-valeur, et partant, son intégration à l'analyse syntaxique automatique. Dans un troisième temps, il est question de la recherche d'un principe de congruence partielle intonation-syntaxe dans les systèmes automatisés afin de guider l'analyse syntaxique automatique, et partant, de réduire les possibilités d'ambiguïtés de segmentation et de hiérarchisation de syntagmes. Enfin, ce mémoire s'achève par la réalisation d'un analyseur syntactico-prosodique qui se veut conforme à l'approche d'intégration proposée. Implementé dans un langage multi-paradigme dénommé life 1. 02, cet analyseur semble étayer l'efficience de cette approche au regard non seulement des limitations des approches équivalentes développées notamment dans le cadre des grammaires de types logiques, mais aussi au vu du but immédiat d'intégration poursuivi dans cette thèse

  • Titre traduit

    Integration intonational parameters into automatic syntactical parsing in order to help syntactical disambiguating


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 11 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.98.125

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 178
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1998-NGU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.