Caractérisation spatio-temporelle du couvert végétal des zones à mascareignite des hauts de l'île de la Réunion

par Sadia Ouar

Thèse de doctorat en Géosciences de l'environnement

Sous la direction de Fabrice Colin.

Soutenue en 1998

à Aix-Marseille 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les andosols des hauts de l'ile de la reunion presentent souvent une particularite : la presence d'un niveau de sol superficiel leger d'aspect tres clair et d'origine vegetale : la mascareignite. Les etudes anterieures localisent la mascareignite exclusivement sur le versant le plus sec de l'ile (hauts de l'ouest). Dans le cadre de cette etude, des sols a mascareignite ont ete localises sur le versant le plus humide et ont fait l'objet d'une caracterisation pedologique en comparaison avec ceux deja etudies sur le versant sec. L'origine de la mascareignite etant essentiellement vegetale, nous nous sommes interesse a reconstituer le passe floristique d'un profil des hauts de l'ouest par l'outil pedoanthracologie (datation et identification de charbons de bois). Les ages donnes par les mesures en #1#4c montrent que la genese de la mascareignite est anterieure a l'arrivee de l'homme sur l'ile. La paleo-vegetation serait composee dans un premier temps de philippia montana (49. 000 a 43. 000 ans bp), auquel aurait succede philippia arborescens, en association avec stoebe passerinoides (38. 000 a 3. 800 ans bp), peu a peu remplaces par acacia heterophylla. Les deux especes de philippia et le stoebe etant caracteristiques des regions les plus froides de l'ile, une variation climatique serait a l'origine de cette modification. Dans le niveau le plus recent (10-17 cm de profondeur) et date a 395 ans, philippia arborescens disparait, laissant la place a hypericum lanceolatum et nastus borbonicus. Ces deux dernieres especes seraient apparues ulterieurement a la mascareignite et constituent les elements majeurs du sous bois de la tamarinaie actuelle. L'etude de la distribution actuelle du couvert vegetal des hauts de l'ile a ete realisee a partir de donnees satellitaires. Le recul des peuplements a philippia au profit d'acacia heterophylla dans l'etage a vegetation mesotherme, et des bois de couleurs des hauts dans l'etage a vegetation ericoides, est bien mis en evidence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 2620/A-B
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.