Rigidités de l'offre et degrés d'utilisation des facteurs de production

par Éric Heyer

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gilles Nancy.

Soutenue en 1998

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    À notre époque de chômage massif et durable en Europe et face à l'impuissance apparente des politiques de relance par la demande, l'ensemble des analyses économiques, qu'elles soient issues des synthèses neokeynesiennes, d'une approche par le déséquilibre, des nouvelles formulations neo-classiques ou des théories postkaldoriennes, accordent une importance grandissante aux problèmes d'offre. En effet, ces dernières décennies ont été marquées par un regain d'intérêt pour l'étude de l'influence de l'offre sur les fluctuations économiques et par le rôle accordé aux problèmes de formation des salaires, des prix ou des marges. Dans ce contexte, parce qu'elle détermine l'ampleur des variations que connaissent respectivement la production réelle et le niveau des prix par suite d'une modification de la demande, l'examen de la forme de la courbe d'offre globale revêt un caractère central. Or, si dans le très long terme, l'approximation usuelle de la combinaison productive par des stocks de capital et de main-d'oeuvre peut être acceptée, la prise en compte des degrés d'utilisation des facteurs de production devient indispensable pour des périodes d'analyse plus courtes. En effet, la production est une variable de flux qui dépend de l'intervalle de temps considéré. De ce fait, elle ne résulte pas des seuls stocks des facteurs, constitues par le capital productif ou la population en âge de travailler à un instant donné, mais plutôt des services producteurs qui en découlent. C'est pourquoi il importe de considérer le concept de degré d'utilisation, qui relie justement ces dimensions stocks et flux pour chacun des facteurs. L'objet de notre thèse est alors d'analyser les différentes sources de rigidités de l'offre en prenant en considération de manière cohérente et systématique l'ensemble des degrés d'utilisation des facteurs. Il s'agit, parallèlement, de tirer profit des données statistiques les concernant, en proposant une mesure originale construite à partir de la consommation d'électricité productive des entreprises.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (471 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 356 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th.601
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.