Le recepteur mannose : localisation dans le systeme nerveux central, identification et caracterisation fonctionnelle dans les astrocytes

par ESIMIYU MBOYEA EDDY'S BURUDI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Anne Régnier-Vigouroux.

Soutenue en 1998

à Aix Marseille 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le recepteur mannose represente une voie d'entree majeure des pathogenes dans les macrophages et dans les cellules dendritiques en raison de sa specificite pour les ligands mannosyles, ce que sont notamment bacteries, parasites et fungi. Cette dissertation rend compte de la localisation specifique du recepteur mannose dans le cerveau murin in vivo, et de la modulation de son expression et de son activite dans les astrocytes in vitro. Le recepteur mannose est exprime par les astrocytes et la microglie et permet l'internalisation de ligand mannosyle par ces cellules. Dans les astrocytes, expression et fonction du recepteur sont coregulees par des agents pro- et anti-inflammatoires aux effets contraires. Ainsi, l'interferon gamma diminue l'expression et l'activite du recepteur, tout en induisant l'expression de la chaine invariante. L'association interleukine-4/facteur de stimulation de colonie de granulocytes/monocytes augmente l'expression et l'activite du recepteur, induit l'expression de la chaine invariante mais, contrairement a l'interferon gamma, ne peut induire l'expression des molecules de classe ii du complexe majeur d'histocompatibilite. L'effet du dexamethasone, analogue a celui produit par la combinaison interleukine-4/facteur de stimulation, est inhibe par l'interferon gamma. L'analyse par immunohistochimie sur coupes de cerveau de souriceau nouveau-ne montre la presence du recepteur dans les astrocytes et la microglie du parenchyme ainsi que dans les macrophages des meninges. Le recepteur est absent des ependymocytes, oligodendrocytes, neurones et cellules endotheliales. Les regions de plus forte expression du recepteur sont les meninges et le cortex cerebral suivies des bulbes olfactifs, de la region periventriculaire, du cervelet et enfin du tronc cerebral. Ces resultats placent les astrocytes dans la position strategique de mediateurs de l'immunite innee et acquise dans le cerveau.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 118 P.
  • Annexes : 112 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 29697
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.