Acquisition de la lecture : aspects developpementaux et neuropsychologiques

par Valérie Aghababian

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Arthur Jacobs.

Soutenue en 1998

à Aix Marseille 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La lecture est un processus visuel complexe qui implique l'identification et l'integration de symboles visuels, les lettres, dans la sequence plus complexe qu'est le mot. Dans le cadre de cette these, nous etudions le developpement de ce processus au cours de l'apprentissage de la lecture. La description de ce developpement peut contribuer a identifier les elements de ce mode de traitement integre et a explorer la structure du systeme responsable de la lecture. Ce travail repose sur les methodes issues de la psychologie experimentale. Il etudie d'une part, l'effet de la position du regard dans le mot qui est un indicateur du mode de traitement des mots qui opere au cours de la lecture et d'autre part, l'effet de pseudo-homophonie qui reflete l'utilisation du codage phonologique intervenant lors de ce traitement visuel. Notre etude porte sur 95 enfants normo-lecteurs et lecteurs faibles, repartis dans les 5 classes d'ecole primaire. Les resultats obtenus suggerent que chez les enfants les informations orthographique et phonologique interviennent conjointement dans la reconnaissance visuelle des mots ecrits, mais que l'importance respective de ces deux types d'informations varie en fonction du niveau de lecture de l'enfant et de la familiarite des mots a traiter qui depend de l'age d'acquisition de ces mots. L'existence d'un effet de la position du regard chez les normo-lecteurs debutants indique, qu'apres quelques mois seulement d'apprentissage de la lecture, ces enfants utilisent des strategies visuelles similaires a celles des lecteurs adultes leur permettant de traiter simultanement l'ensemble des lettres d'un mot, vraisemblablement grace a un traitement en parallele. L'augmentation de l'expertise en lecture qui se traduit a la fois par une capacite a traiter plus rapidement l'information et par une automatisation des processus de traitement permet un traitement visuel global des mots plus efficace. En revanche, chez les lecteurs faibles, le traitement visuel est qualitativement different et le recours a la phonologie plus important que chez les normo-lecteurs du meme age. L'empan de lecture est plus limite et ne s'adapte pas a la longueur du mot a traiter. De plus, chez ces enfants, cet empan ne se modifie pas avec l'augmentation de l'expertise en lecture.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 175 P.
  • Annexes : 167 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 29455
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.