Ouagadougou : héritage colonial, habitat et texture urbaine

par Daniel Combary

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jean-Claude Giacottino.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ouagadougou, capitale de l'ancien empire mossi est devenue capitale de la republique de haute-volta (burkina faso) apres l'independance des pays de l'afrique de l'ouest. Aux lendemains des independances cette ville n'avait aucune infrastructure solide pouvant lui assurer un developpement harmo, nieux. Il n'empeche qu'elle s'est mise a attirer une population assez importante de l'arriere-pays. Cette attirance provoquant un accrois, sement demographique et spatial difficile a maitriser. Au debut des annees 80 de nouvelles orientations politiques ont permis une planification plus ou moins efficace de la ville avec une serie de renovation, de restruturation et de reformes foncieres.

  • Titre traduit

    Ouagadougou : colonial heirloom, home and urban texture


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 309 f., annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3019
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 1543
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.