La subjectivité dans les ouvrages de géographie des Etats : perspectives pour une explicitation rhétorique et lexicométrique de l'écriture des géographes

par Paul Minvielle

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Paul Ferrier.

Soutenue en 1998

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail tente de degager des perspectives pour une etude textuelle des productions geographiques. Une double approche, qui associe analyse stylistique et lexicometrie, a ete menee afin de mieux cerner le probleme de la subjectivite dans l'ecriture. La mise au point d'un lexique geographique, geolex, construit a partir de lexiques existants et d'un programme informatique, textoscope ont constitue les deux etapes cles de l'analyse lexicometrique. Des resultats provisoires sont fournis, grace au traitement d'un corpus tres volumineux: la geographie universelle reclus, comportant pres de trois millions d'occurrences (voir cederom). L'analyse stylistique a pris la forme d'entrevues menees aupres des auteurs dont on avait prealablement etudie les textes. Le bilan de cette etude textuelle parait suffisamment encourageant pour approfondir cette piste de recherche.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 245 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 74 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.