Entre hagiographie et histoire, les origines d'une confrérie musulmane maghrébine : la Tijâniyya (1781-1880)

par Jillali el Adnani

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Louis Triaud.

Soutenue en 1998

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La strategie du fondateur de la tijaniyya s'inscrit dans la mouvance de l'heritage confrerique et se range avec ce qu'on appelle la vague des saints feconds : ahmed ibn idris (1837), al-'arbi al-derqawi(m. L839) et muhammad ben'ali al-sanusi(m. L859). Pour etudier les origines de la confrerie tijaniyya et sa diffusion, il faut prendre en consideration son cadre socio-economique, politique et culturel. Il suffit de dire que sans le depart contraint d'ahmed al-tijani d"ayn- madi, la confrerie n'aurait pas ete creee, elle ne s'y serait pas etablie si les opposants n'en avaient pas ete chasses et elle n'aurait pas ete accueillie favorablement au maroc sans l'opposition des autres confreries au sultan m. Sulayman (1792-1822). Cette introduction vise a preciser ces differents points, tout en proposant des lignes directrices et de remises en perspective. La personne du fondateur incarnait a la fois le juriste, le sufi et aussi le thaumaturge et le connaisseur de l'alchimie et de la science des lettres. Cette confrerie avait pris des colorations doctrinales et des positions politiques contradictoires, au cours de ses deplacements entre l'algerie et le maroc et avec la conquete francaise. Il suffira de rappeler ici que, si les tijani-s de tlemcen, marques par les idees mahdistes sont alles jusqu'a fomenter des insurrections dans la region de tlemcen et pres des frontieres algero- marocaines et promettre l'expulsion des francais jusqu'au dernier, ceux d"ayn-madi et tamasin sont alles dans leur collaboration, jusqu'a "deposer la baraka au seuil de l'administration coloniale". Comment expliquer la polyvalence de cette confrerie qui se declare superieure aux autres tariqa- s , et celle de son fondateur qui se declare le sceau des saints ?

  • Titre traduit

    Between hagiography and history, the origins of a muslin and maghrebin brotherhood : the tijaniyya (1781-1880)


  • Résumé

    The strategy of the founder of the tijaniyya fits in the mouvement of the brotherhood legacy and is placed among what could be called fruit ful of wave maghreb saints from the xiii th and xix centuries : ahmad b. Idris (m. 1837), al-'arbi al-darqawi(m. L839) et muhammad b. 'ali al-sanusi (m. 1859). In order to study the origins of the tijaniyya brotherhood and its spreading, the prevailing socio-economic, political and cultural framework of its birth must be taken into consideration. We would like to suggest that : without ahmad al-tijani's constrained de parture from 'ayn-madi the brotherhood would not have been created, it would not have been built there if its opponents had not been hunted out; nor would it have met with a favorable reception in morocco without the opposition of the other brotherhoods to the sultan m. Sulayman (1792-1822). This introduction aims at clarifying those various points together with suggesting leading lines and calling fresh perspectives. The founder character consisted of a jurist, a saint, also of thaumaturge and the connaisseur of alchemy and magical science. His brotherhood soole also doctrinal colourations and contraditory political positions, during his settlements between algeria and morocco, and after the frensh conquest. It is noted that the tijani-s of tlemcen, know for the mahdists ideas, organised insurrections in the region of tlemcen and close to the algerian-moroccan frontiers thus promise frensh expulsion untill the last man, then the tijani-s of 'ayn-madi and tamasin would form an alliance with the colonial administration. How does one explain the polyvalence of this brotherhood that decared itself superior to other tariqa-s and its founder declared himself to be the seal of saints ?

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Éd. Marsam à Rabat

La Tijâniyya, 1781-1881 : les origines d'une confrérie religieuse au Maghreb


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (589 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 495 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2624
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Éd. Marsam à Rabat

Informations

  • Sous le titre : La Tijâniyya, 1781-1881 : les origines d'une confrérie religieuse au Maghreb
  • Détails : 1 vol. (247 p.)
  • ISBN : 9954-21-084-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 233-245
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.