Lieux de mémoire dans les récits d'André Gide

par Li Zhou

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Suzanne Ravis-Françon.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette recherche a pour point de depart la reflexion sur une notion plus usitee dans les etudes historiques - + lieux de memoire ; - et sur l'importance des lieux rememores dans l'autobiographie et dans certains recits romanesques d'andre gide. A partir des observations prealables des modes de representation et des fonctions des espaces vecus dans le journal de gide, on a montre que la lecture de si le grain ne meurt permet non seulement de devoiler les aspects multiples de la personnalite de l'ecrivain, mais egalement de mettre en lumiere le role des espaces dans le fonctionnement de la memoire et l'economie du recit. Dans les recits fictionnels comme l'immoraliste, la porte etroite, etc. , les lieux de memoire sont dotes d'autres fonctions propres a ce type de texte, en particulier celles du demarrage, du developpement du recit, de l'evolution des personnages et celle de la structure du recit. A la fin de cette etude, on a confronte les deux types de recits en vue d'approfondir la reflexion sur le role des donnees spatiales dans le mecanisme de l'ecriture ainsi que dans la connaissance sur l'auteur que la lecture de ces textes apporte au lecteur. On aboutit a une reflexion du role fondamental de l'espace dans la construction de + l'image de soi ; et celle de + la figure de l'auteur ;.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 280 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.