Peinture et historicité, les mutations de la peinture d'histoire en Grande-Bretagne dans la première moitié du XVIIIème siècle (1707-1768)

par Isabelle Baudino

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Paul Denizot.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail de recherche est consacre a la production de peinture d'histoire en grande-bretagne entre 1707 et 1768. Nous avons voulu montrer que les peintres britanniques pratiquerent ce genre en se preoccupant de l'adapter au public que constituaient leurs contemporains protestants. De plus ils menerent une reflexion esthetique qui les entraina dans une modernisation des conventions qui regissaient alors la peinture d'histoire. Dans le premier chapitre nous avons presente le contexte historique de cette etude en apportant une attention particuliere a cette phase de construction de l'identite nationale. Nous avons egalement presente tous les acteurs impliques dans l'elaboration, la commercialisation et l'appreciation des oeuvres d'art. Enfin nous avons interprete la periode qui preceda la creation de la royal academy of arts comme la phase d'emergence d'un champ artistique autonome (en reference aux theories de pierre bourdieu). Dans le deuxieme chapitre nous presentons un corpus d'une centaine de tableaux afin de montrer que les peintres britanniques se detacherent peu a peu de la peinture d'histoire conventionnelle et decorative pour realiser des compositions plus novatrices. Ils moderniserent le genre en peignant des evenements dotes d'historicite plutot que des scenes religieuses, legendaires, mythologiques ou fictives. Dans le troisieme chapitre nous proposons une hypothese de l'influence de l'historiographie sur les peintres d'histoire afin d'expliquer cette mutation historique du genre en grande-bretagne. En verifiant cette hypothese nous avons montre comment une nouvelle regle d'elaboration de la peinture d'histoire fut formulee. Elle rapprochait la pratique du peintre de celle de l'historien et offrait a l'artiste un role important dans la construction de l'identite nationale.

  • Titre traduit

    Painting and historicity : the mutations of history painting in britain in the first half of the eighteenth century (1707-1768)


  • Résumé

    This research deals with the production of history painting in eighteenth-century britain. I have shown that between 1707 and 1768 british painters practised this genre but endeavoured to adapt it to their protestant audience. In addition to this practise, they carried out aesthetic reflections in order to modernize the conventions of this genre. In the first chapter i have presented the historical context to my research, putting a particular emphasis on the building of a national identity. I have also introduced all the actors who were involved in the composition, the commercialization and the appreciation of works of art. I have underlined the importance of the decades that preceded the creation of the royal academy of arts, aiming at demonstrating with pierre bourdieu's theories, that they corresponded to the appearance of an autonomous artistic field. In the second chapter i have studied a hundred paintings in order to show that british painters gradually evolved from conventional history painting. They modernized the genre by painting recent historical events as such, thus taking into account the historicity of their sujects. In the third chapter i have explained this modernization of history painting by the influence of historiography on british painters. I have shown that this new practise gave the opportunity to artists to play an important part in the building of the national identity.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Atelier national de reproduction des theses à Lille

Peinture et historicité : les mutations de la peinture d'histoire en Grande-Bretagne dans la première moitié du XVIIIème siècle (1707-1768)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (388 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 465 ref.

Où se trouve cette thèse ?