Critias d'Athènes, sophiste et tyran

par Emmanuèle Caire

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Claude Vatin.

Soutenue en 1998

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    De critias, fils de callaischros, nous est parvenue a travers les siecles une etrange image, aux facettes multiples et parfois contradictoires. Aristocrate esthete, poete et philosophe, critias qui fut le cousin de platon, le familier de socrate et l'eleve des sophistes, fut aussi, durant les huit derniers mois de son existence, le chef de la faction la plus dure des trente, et l'instigateur d'une oligarchie que lui- meme definissait, selon xenophon, comme une "tyrannie". Comme l'irruption tardive de critias dans la politique fut l'une des plus violentes et des plus radicales qu'ait connues l'histoire athenienne, comme les auteurs anciens trahissent un certain embarras pour l'expliquer, on pouvait se demander si l'oligarchie des trente marquait vraiment, dans l'existence de critias, une rupture brutale, due a des motivations personnelles, ou si elle s'inscrivait dans la continuite de l'elaboration d'une theorie politique. En interrogeant tour a tour les origines, la formation, la biographie et l'ensemble de l'oeuvre de critias, cette these se propose de retrouver une coherence entre les ecrits du "sophiste" et l'action du "tyran", qui ont ete si frequemment dissocies, voire meme opposes. L'origine des apparentes contradictions de critias doit etre recherchee dans la convergence de deux influences : celle de la tradition aristocratique athenienne et celle de la pensee des sophistes, qui se rejoignent chez lui en une reflexion originale sur la nature et la valeur des "constitutions" et surtout sur les conditions d'acquisition et d'exercice du pouvoir. Admirateur de l'oligarchie lacedemonienne, telle qu'il en avait, dans son oeuvre, redessine les traits, nostalgique d'une societe aristocratique idealisee, critias aurait pu inventer l'utopie politique. En entreprenant de traduire l'utopie dans les faits, il se fit l'acteur et le theoricien d'une forme de regime ou l'ideologie se conjuguait avec le realisme le plus brutal pour eriger la terreur en methode de gouvernement.

  • Titre traduit

    Critias of athens, sophist and tyrant


  • Résumé

    Critias, son of callaischros, was remembered as a disconcerting and ambiguous figure. Aristocrat and aesthete, poet and philosopher, critias, the cousin of plato's mother, had consorted with socrates and had been a follower of the most famous sophists of his time. But, when he came into power in 403 b. C, he was, during the eight last months of his life, the leader of the extremists among the thirty, and he established the rule of a radical oligarchy explicitly definited by himself, according to xenophon, as a "tyranny". Since critias' appearance into politics was one of the most radical and violent in athenian history, it may be wondered whether critias degeneration into a tyrant was the result of a change brought about by a desire of revenge on democracy, or the fruit of a theory elaborated, throughout his life, about political constitutions. The purpose of this work is to put forward the hypothesis that there is unity and coherence between the "sophist's" works, and the "tyrant's" conduct. The origin of critias' apparent contradictions is to be found in the convergence of the influences of aristocratic athenian tradition and of the sophists' theories, synthesized by critias in an original thinking over the nature of the best constitution and, above all, over the ways and means to obtain and keep power. Admiring lacedaimonian organization of state and yearning over an idealized aristocratic society, critias could have imagined political utopia. But, attempting to carry utopia into effect, he became the chief actor and the theorizer of a rule where ideology was combined with the most brutal realism in such a manner that the reign of terror was made a system of government.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (352 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 130 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 407
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.