Modifications électrocardiographiques et électrophysiologiques au cours du rejet cardiaque aigu

par Dominique Babuty

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Didier Garnier.

Soutenue en 1997

à Tours .


  • Résumé

    Chez l'homme, le rejet aigu du greffon cardiaque est une complication fréquente et grave de la transplantation dont le diagnostic doit être précoce. Nous avons tenté d'identifier par l'électrocardiographie haute amplification et l'enregistrement du potentiel d'action cardiaque les modifications électrophysiologiques contemporaines du rejet aigu. Dans un premier temps, nous avons acquis la technique de transplantation cardiaque hétérotopique en position abdominale chez le rat. Dans un deuxième temps, nous avons développé une méthode d'électrocardiographie haute amplification qui permet d'enregistrer quotidiennement l'activité électrique du greffon cardiaque et du cœur natif du receveur. Pour la première fois, nous avons montré que les manifestations électrocardiographiques du rejet aigu, siégeaient d'abord au niveau auriculaire avec un allongement de l'onde p qui précède les modifications du complexe ventriculaire qrs. Un allongement de 20% de la durée de l'onde p permet le diagnostic de rejet cardiaque aigu dans tous les cas avec une spécificité de 100%. Ces signes électrocardiographiques sont corrélés aux lésions anatomopathologiques de rejet aigu qui sont plus sévères dans les oreillettes dans 50% des cas. Dans un troisième temps, nous avons analysé par la technique de la microélectrode, sur du muscle papillaire de ventricule droit, les modifications du potentiel d'action cardiaque associées au rejet aigu à l'état basal et lors des changements de fréquence de stimulation. Trois jours après la transplantation, on observe au cours du rejet aigu une augmentation de l'amplitude maximale du potentiel d'action et un potentiel de membrane diastolique qui tend à être plus négatif. Surtout, la durée du potentiel d'action à 20, 50, 70% de la repolarisation s'allonge et l'adaptation du potentiel d'action à la fréquence de stimulation est altérée. Un facteur humoral est très probablement en cause comme le suggère l'observation des mêmes modifications du potentiel d'action sur les cœurs natifs de receveurs porteurs d'un greffon avec rejet aigu. Ces résultats originaux chez le rat ont été retrouves sur un petit effectif de patients transplantés cardiaques. S'ils étaient confirmés sur un plus grand nombre de patients, ils devraient permettre d'améliorer le dépistage et le traitement du rejet cardiaque aigu.

  • Titre traduit

    Electrocardiographic and electrophysiological changes during acute cardiac rejection


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 221 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.