Site de liaison de la glycoprotéine de surface du virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) au récepteur CD4 : étude de la réponse humorale au cours de l'infection naturelle et essai d'identification des acides aminés impliqués dans l'épitope conformationnel associé à ce site

par Isabelle Turbica

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Francis Barin.

Soutenue en 1997

à Tours .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    On a développé un test de type ELISA-competition pour tirer les anticorps dirigés contre l'épitope conformationnel correspondant au site de liaison de la glycoprotéine d'enveloppe gp120 SU du VIH-1 à la molécule CD4 (CD4BS). Ce test nous a permis d'étudier le rôle de ces anticorps au cours de l'infection naturelle. On a montré que ces anticorps ont une forte prévalence chez la majorité des patients infectés par le VIH-1, et une corrélation établie avec l'activité neutralisante des sérums suggère qu'ils pourraient avoir un rôle dans la réponse anti-virale. Cependant, aucune relation n'a pu être rétablie avec d'autres marqueurs immunobiologiques ou des marqueurs de réplication virale. On a comparé la cinétique d'apparition des anticorps anti-CD4BS à celle des anticorps dirigés contre l'épitope de la boucle V3 (antiV3). Les résultats montrent une apparition précoce des deux catégories d'anticorps, les anti-CD4BS apparaissent dans la majorité des cas plus tardivement que les antiV3. D'autre part, la persistance de ces anticorps à des titres élevés chez des patients en phase avancée de la maladie suggère qu'auncun rôle ne peut leur être attribué dans le contrôle de l'évolution de l'infection naturelle. De plus, une étude longitudinale réalisée chez des patients présentant des profils cliniques évolutifs différents indique que ces anticorps ne constituent pas un marqueur pronostique de l'évolution de la maladie. Les résultats obtenus d'après l'analyse des sérums de patients infectés par des souches virales de différents sous-types indiquent que l'épitope associé au CD4BS est très conservé parmi les isolats du groupe M et nous ont conduit à étudier les aspects structuraux de cet épitope. On a synthétisé quatre peptides représentatifs de séquences conservées de la protéine gp120 du VIH-1 dans le but de vérifier leur participation à cet épitope. L'immunisation de lapins avec chacun de ces peptides et l'analyse des sérums immuns a permis de montrer que ces régions sont exposées en surface de la protéine gp120 sous forme monomérque mais que leur exposition est probablement moindre dans le virion. Cette première analyse immunochimique sera poursuivie par des approches moléculaires complémentaires reposant sur la mutagénèse dirigée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (113-17-5 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 11-15. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPH-1997-TOUR-3802
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 5617
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.