Rythmes et temporalités dans les organisations : effets des rythmes de travail (cas des horaires classiques et atypiques) sur les représentations, attitudes et comportements dans les organisations

par Lucy Esther Velasco-Gonzalez

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Claude Tapia.

Soutenue en 1997

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etudier les effets de la variable : "type d'horaire pratique" sur la représentation du temps de travail, constitue un de nos objectifs. Selon notre hypothèse, le sentiment de maîtrise du temps est en lien avec le type d'horaire pratique, ainsi, les salariés pratiquant des horaires classiques ont un sentiment de maîtrise que les salariés pratiquant des horaires atypiques n'en ont pas. Ces derniers font appel à des stratégies cognitives afin de rationaliser les contraintes induites par l'horaire pratiqué. Méthodologie : l'enquête par questionnaire a permis de recueillir 522 bonnes réponses. Les salariés interroges pratiquaient des horaires classiques ou atypiques et travaillaient soit en administration soit en entreprise. Principaux résultats: *la nature de la contrainte horaire est bien en fonction du type d'horaire pratique. *la représentation des horaires en termes de contraintes renvoie au sentiment de non-maîtrise du temps de travail. Après avoir identifié les salariés qui maîtrisent le temps de travail et ceux qui n'ont pas le sentiment de maîtrise du temps de travail, nous avons montré que ces derniers développent des stratégies rationnelles (de causalité interne ou externe ; a court terme ou prospectives) afin de rationaliser et mieux accepter les contraintes horaires. * pour qu'il y ait sentiment de maîtrise du temps de travail il faut la convergence de trois facteurs primordiaux : a) une dimension relationnelle; b) une dimension managériale: c) une possibilité d'action. Ces trois conditions sont réunies chez les salariés exerçant des horaires classiques. Nous avons montré que la notion tridimensionnelle de la maîtrise du temps de travail donne au salarié le sentiment d'un équilibre retrouvé dans la gestion de son temps global. *les représentations du travail et du temps de travail sont bien fonction du type d'horaire pratiqué. Ces représentations renvoient a) pour le temps de travail : soit a une dimension d'économie du temps de travail, ou socio-relationnelle. B) pour le travail : soit a une dimension de réalisation professionnelle et d'investissement élargi à la sphère socioprofessionnelle entrepreneuriale (salariés en horaire classique), soit à une dimension de non réalisation professionnelle, (salariés en horaire atypique).


  • Résumé

    To study the effects of the changeable entity: the kind or the used hour management on the working time constitutes one or our gals. If we refer to our hypothesis, the feeling or mastering time is linked with the kind or the implemented working hours. Thus, the salaried who respect traditional working hours feel mastering time, where as the orher ones practising unusual working hours do not feel it. The later apply cognitive strategies in order to make the restreints triggered by the used wording time more rational. Methodology: the survey carried by the means of a list of questions gave 522 good answers. The interviewed salaried worked according to traditional or unusual working hours and had either a clerical work or a company job. Main results: the kind or the contraints of the working hours positively depends on the caracteristics of the used working hours. * The representation of the working hours in terms of contraints mirrors the feeling of the incapacity to master the working hours. After having identified the salaried who master the working hours and those who do not, we have explained how the later develop rational strategies (whit an internal or external cause) (in a short term or in prospect) in order to rationalize and accept more easily the contraints of the working hours. To entail the feeling of mastering working hours, it needs the interaction of three main factors: relationship, management, opportunity for action. These three conditions remain present together for the salaried practising traditional working hours. We have explained how the three dimensional notion of the mastering of the working time could provide the salaried with the feeling of a reestablished balance in the management of his full time. There fore, the representations of work and working hours (do) depend on the practised working hours. These representations refer to: a) as for the working time: either an aspect of saving working time or a social-relation aspect. B) as for the job: either on aspect of professional fulfillment and involvement spread to the socio-professional field in the entreprise (salaried whit traditional working hours) or an aspect of a denial of professional fulfillment (salaried whit unusual working hours).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (455 f., pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 430-445 (220 ref.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.