Les pianistes catalans à Paris entre 1875 et 1925 : contribution à l'étude des relations musicales entre la France et l'Espagne

par Montserrat Bergada Armengol

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Michel Vaccaro.

Soutenue en 1997

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La fin du XIXe s. Semble avoir été l'un des moments les plus favorables pour les contacts artistiques entre la France et l'Espagne. Le nombre considérable d'artistes catalans - peintres et pianistes surtout - qui ont pris part à la vie culturelle française entre 1875 et 1925 atteste de l'importance et de l'intensité de ce phénomène de migration. Le corpus assemblé intéresse aussi bien la France que l'Espagne, l'objectif étant de décrire la façon dont les pianistes catalans finissaient par s'introduire dans les "tissus" musicaux français et de connaitre comment s'organisait la vie musicale face aux artistes étrangers. Dans le XIXe s. Les pianistes catalans arrivent timidement dans l'espoir de travailler avec les grands maîtres au conservatoire. Ils sont ensuite amènes à leurs premiers pas comme professionnels (S. Riera devint professeur au Conservatoire). Heureux de s'élever socialement et économiquement au sein de la colonie hispano-américaine, ils répondent au gout du public pour un art espagnol défini et circonscrit par ses connotations pittoresques. Le tournant du siècle signifie un véritable changement. Ils sont moins soucieux de parfaire leurs études "officielles", car ils recherchent un contact direct et personnel avec la vie foisonnante de Paris. La Schola cantorum enleva la vedette au Conservatoire et nombre de musiciens se tournèrent vers cet établissement, ou I. Albeniz et J. Nin enseignaient. Certains bénéficièrent d'un succès considérable comme interprètes : R. Vines créa quantité d'œuvres pour piano de Debussy, Ravel, Satie, Séverac, Falla et Turina ; J. Nin exploita un répertoire historique et contribua à récupérer des œuvres. Enfin, les compositeurs I. Albeniz, E. Granados et F. Mompou rêvèrent d'une musique débarrassée des "espagnolades" et plus "authentique". C’est grâce au bon accueil que la France leur réserva qu'ils ont pu épanouir leur personnalité artistique et que leurs œuvres ont connu une grande diffusion internationale.

  • Titre traduit

    The Catalonian pianists in Paris (1875-1925) : a contribution to the study of musical relationship between France and Spain


  • Résumé

    The turn of the 19th century seems to have been one of the more advantageous moments for artistic contacts between France and Spain. Between 1875 and 1925, a large number of Catalonian artists, especially painters and pianists, participated actively in the french cultural life, confirming the importance and intensity of this migration. Documents assembled here concern France and Spain. Our aim is to describe how these pianists managed to gain access to parisian society and how french musical life organized the welcome of these foreing musicians. In the 19th century, catalonian pianists arrived shyly to Paris. They had hopes of studying with the notable pianists of the conservatoire. Then, they evolved professionally, giving piano concerts and becoming professors, Santiago Riera among them. Also they matured themselves socially and economically into the spanish colony. As compositors, they answer french expectations of a picturesque spanish art. The turn of the century represented a change. The catalonian pianists did not look for official studies any more. They seek for direct and personal contact with the rich cultural life in Paris. In stead of the conservatoire, the Schola cantorum, where Isaac Albeniz and Joaquin Nin were teaching, attract the newcomers. Some pianists had an enormous success as interpreters. For example: Ricardo Vines created an important number of Debussy, Ravel, Satie, Séverac, Falla and Turina's masterworks for piano; Joaquin Nin played a historical repertoire and contributed to recover some pieces. The compositors Isaac Albeniz, Enrique Granados and Federico Mompou dreamed of a new music free of "espagnolades" and more authentic. Thanks to the satisfactory reception given in Paris, they were able to develop their artistic personality. France surely played an important role in the international career of these catalonian pianists.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (625 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 596-605

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997TOUR2006
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.