Approche de la physiopathologie des maladies lysosomales etude des relations genotype-phenotype au travers de trois lipidoses

par ISABELLE REDONNET VERNHET

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Robert Salvayre.

Soutenue en 1997

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les maladies lysosomales sont des maladies hereditaires de surcharge liees au deficit de l'activite de certaines hydrolases. Elles se presentent sous des formes cliniques de gravite tres plupart des genes des enzymes lysosomales permet une nouvelle approche de la physiopathologie de ces affections par une etude des relations entre le genotype et le phenotype clinique oubiochimique. Trois lipidoses lysosomales ont ainsi ete abordees : la maladie de sandhoff (gm2-gangliosidose due au defaut de la chaine d ela -hexosaminidase), la maladie de fabry (lipidose a trihexosyl-ceramide, due au deficit en -galactosidase a) et le cesd o polycorie cholesterolique de l'adulte (surcharge en ester de cholesterol par deficit de la lipase acide). Les defauts moleculaires de la maladie de sandhoff ont ete etudies au travers d'une famille consanguine, facilitant ainsi l'etude de larelation genotype-phenotype. La transition 1514g a (arg 505 gln) sur le gene de la chaine de la -hexosaminidase rend l'enzyme thermolabile et donne une forme adulte de la maladie de sandhoff. Une autre transition, 619ag (ile 207 val), a egalement ete mise en evidence sur les deux alleles des patients et d'un des parents. Deja decrite et consideree comme une mutation, cette transition apparait en fait n'etre qu'un polymorphisme relativement frequent. Nous avons decrit deux jumelles monozygotes, heterozygotes pour la maladie de fabry, pathologie liee au chromosome x. Celles-ci presentaient sur le gene de l'-galactosidase a une mutation pontuelle 10182ga (asp 231 asn). Une jumelle etait atteinte, l'autre etait asymptomatique. L'etude du statut d'inactivation du chromosome x chez les deux soeurs a montre un profil d'inactivation en miroir en accord avec la discordance des phenotypes. Les defauts moleculaires du gene codant pour la lipase acide lysosomale (lipa) ont ete etudies chez deux patients presentant un cesd. Une nouvelle mutation 233ct qui introduit un codon stop premature est decrite. L'etude in situ de l'activite residuelle de la lipase acide effectuee en parallele a montre qu'il n'existait pas de correlation directe simple entre les lesions moleculaires du gene lipa, les phenotypes biochimiques et les phenotypes cliniques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 P.
  • Annexes : 573 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1997TOU30207
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.