Proposition pour une nouvelle approche des relations différentielles linéaires à coefficients constants

par Antoine Rossignol

Thèse de doctorat en Didactique des mathématiques

Sous la direction de ANDRE ANTIB.

Soutenue en 1997

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les equations differentielles lineaires a coefficients constants sont tres utilisees en physique. On les rencontre souvent sous la forme de relations differentielles de la forme q(y) = p(z). Si par exemple p(x) = 3x#2 - x + 1, p(z) = 3z" - z' + z. Pour obtenir y, appele signal de sortie, en fonction de z, signal d'entree, on utilise le plus souvent la transformation de laplace ou la theorie des distributions. Ces deux theories presentent des incovenients : manque de rigueur parfois dans la presentation pour la transformation de laplace, trop grand niveau d'abstraction pour les distributions. L'objet de cette these est de proposer deux methodes plus simples et suffisantes dans le cas des relations differentielles lineaires a coefficients constants. La premiere analogue a la methode de laplace ; la seconde a celle des distributions. Ces deux methodes sont applicables au cas des systemes differentiels a coefficients constants. La deuxieme methode a fait l'objet d'une experimentation qui semble montrer sa simplicite d'assimilation et d'utilisation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1997TOU30117
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.