Implication des protéines controlant le point de transition G2/M du cycle cellulaire et des protéines prénylées dans les mécanismes de radiorésistance

par Élizabeth Moyal

Thèse de doctorat en Radiobiologie

Sous la direction de Gilles Faure.

Soutenue en 1997

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La radioresistance tumorale a ete associee a un arret prolonge en phase g2 des cellules soumises aux rayonnements ionisants et a une inhibition de l'activite du complexe associant la serine threonine kinase p34cdc2 et la cycline b, complexe controlant le point de passage g2/m. Nous avons tout d'abord etudie l'expression et la localisation de p34cdc2 et de la cycline b dans des carcinomes des voies aerodigestives superieures ayant ou non recidive dans les champs d'irradiation. Nous montrons que, dans les tumeurs ayant recidives dans les champs d'irradiation, p34cdc2 presente une localisation preferentiellement cytoplasmique, dans la recidive mais aussi dans la tumeur primitive. Ce resultat suggere une inactivation intrinseque de p34cdc2 dans les tumeurs radioresistantes. Nous avons ensuite cherche a construire un modele cellulaire d'etude des mecanismes de radioresistance. Il a ete demontre que des facteurs de croissance fibroblastique (fgf) exercaient un effet radioprotecteur in vitro, par inhibition de l'apoptose radioinduite pour le fgfb ou par un arret prolonge en phase g2 pour le fgf4. L'arnm du fgfb etant traduit en 4 isoformes proteiques, nous avons transfecte des cellules hela par les adnc du fgfb mutes codant pour chacune de ces isoformes. Seule la lignee exprimant uniquement la forme 24kda (hela 3a) presente une radioresistance accrue par rapport aux cellules controles associee a un arret prolonge en phase g2 apres irradiation et a une hyperphosphorylation de p34cdc2. Le traitement par un inhibiteur specifique de farnesyltransferase, fti 277, radiosensibilise uniquement les cellules hela3a. Cette radiosensibilisation est associee a une diminution de l'arret en g2 des cellules hela 3a apres irradiation. Ce resultat demontre l'implication de proteine(s) prenylee(s) dans les mecanismes de radioresistance cellulaire. La mise en evidence de ces proteines devrait permettre a moyen terme d'envisager l'utilisation de nouveaux agents radiosensibilisateurs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [3]-112-[33] f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1997TOU30066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.