Culture commerciale du coton et changement social dans les communautes villageoises bwa du burkina faso etude dans le departement de bereba

par Seindira Magnini

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Claude Rivals.

Soutenue en 1997

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Situe dans le contexte des communautes villageoises bwa du burkina faso, pratiquant une agriculture d'autosubsistance et d'autosuffisance, la dynamique du changement social retrouve tout son interet des lors qu'on la replace dans le cadre de la culture commerciale du coton. L'hypothese de depart est que le coton agit dans les structures traditionnelles comme une dynamique nouvelle dont les effets se relevent aussi bien dans la production agricole que dans la consommation, les rapports sociaux et l'ensemble des structures sociales. Pour pouvoir deceler les changements a l'oeuvre dans ces communautes, il nous a semble necessaire de redefinir l'image de la societe telle que les ethnologues l'ont restituee et telle que la tradition nous la livre de nos jours. Sur la base de ces rappels, l'analyse des effets de la culture du coton s'effectuait comme une comprehension d'ensemble des effets de "l'irruption" des rapports marchands dans les structures traditionnelles et les rapports communautaires. Ces effets sont la nuclearisation des unites de production, l'affaiblissement des rapports sociaux et des rapports communautaires. Le coton constitue egalement un element qui ouvrent les communautes sur le monde exterieur. Et par ce biais les paysans collaborent desormais aux politiques qui tentent de resorber la crise recente de la production. Cette crise se resume en quelques mots : baisse du prix d'achat au producteur, hausse du prix des intrants (engrais, pesticides, herbicides) et endettement croissant des paysans.

  • Titre traduit

    Commercial cultivation of cotton and social change in bwa village communities of burkina faso a research in bereba district


  • Résumé

    As it takes place in the context of bwa village communities of burkina faso who practise self-subsistence and self-sufficiency, the dynamic of social change reveals is importance when put in the context of commercial cultivation of cotton. The starting hypothesis is that cotton acts in traditional structures as a new dynamic, the effects of which partakes of the agricultural production as well as of the consumption, the social relationships and the whole social structures. In order to detect the changes occurring in these communities, it seemed necessary for us to redefine the image of the society as reconstructed by ethnologists, ands as the tradition presents us today. On the basis of these recallings, the analysis of the effects of cotton growing appeared as an overall view of the effects of introducing business relationships into the traditional structures and into the community relations. These effects are the individualization of production units, the weakening of social changes and community relationships. Cotton is also an element which opens the communities on to the external world. Through this, peasants henceforth take to public policies which attempt to curb the recent crisis of production. This crisis can be summed up in few words : fall of price of pruchase to the producer, rise of the price of fertilizers and more peasants running into debts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 99 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.