Figeac aux XVIIè et XVIIIè siècles : maisons et hotels dans la ville

par Mireille Sadier Viode

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de YVES BAUAND.

Soutenue en 1997

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    A figeac, les constructeurs du xviie siecle sont tributaires a la fois du parcellaire dense, des edifices et des vestiges de la ville medievale; contrairement, la renaissance y laisse peu de traces. Ce n'est qu'apres les guerres de religion que la construction reprend activement, mais il faut attendre le xviiie siecle pour que robins et bourgeois enrichis elevent des hotels entre cour et jardin et d'importantes demeures en bordure de rue. La fidelite aux techniques de construction avec l'emploi du gres et des pans-de-bois n'empeche pas de recourir aux principes nouveaux qui font prevaloir les compositions d'ensemble d'une geometrie rigoureuse. Les ouvertures disposees en travees regulieres se multiplient et adoptent les formes nouvelles en arc segmentaire ou en plein-cintre. Plus lentes a se modifier, les dispositions interieures tentent toutefois de satisfaire les besoins nouveaux de confort et d'intimite; les pieces se specialisent bien que les hotels n'adoptent pas le corps de logis double. Les decors d'inspiration rocaille s'installent dans les pieces de reception. L'ensemble de l'architecture figeacoise bien que sobre, voire modeste, s'avere etre de qualite tant par les materiaux employes que par le soin apporte a sa realisation et par l'equilibre de ses proportions; elle est servie par des artisans de qualite. Bien qu'elle suive l'evolution generale, elle ignore certaines techniques comme l'emploi des refends ou de l'ordre colossal et certains courants comme le manierisme ou le baroque. Elle reflete la societe figeacoise dans sa diversite. Ainsi, figeac est riche de ses maisons qui peuplent la ville depuis le moyen-age jusqu'a nos jours sans discontinuite, mariant avec bonheur les differents styles qui se sont succede.


  • Résumé

    Architects building in figeac in the seventeenth century had to compose with a dense network of streets and buildings dating essentially from the medieval times; the renaissance period having left few traces. After the religious wars, interest in building revived but it was not until the eighteenth century that wealthy magistrates and the bourgeoisie built mansions with forecourt and gardens and imposing residences lined the streets. While continuing the traditional sandstone and half timbered constructions, the new precepts of rigorous geometrical composition were applied to the buildings. Vertically aligned windows became common and fashionable rounded or segmented archies were adopted. The interior was slower to adapt, however, new standards of confort and privacy modified the rooms which corresponded to specific purposes, even if houses in figeac were not partitioned. Rococo inspired ornaments decorated the reception rooms. The buildings in figeac, seemingly unpretentious, even modest, are, in fact, of good quality, as much in the use of building materials, as in the care taken over their construction and their harmonious proportions, obviously, skilled labour was employed. While following the general trends in architecture, figeac leaves aside some of the techniques and trends elsewhere in favour; rustication, the colossal order, the mannerist and baroque movements. Figeacs population is mirrored in its varied architecture, a wealth of buildings spanning the centuries from the middle ages to present day, a harmonious combination of the different successive styles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 1101 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.