Étude présuppositionnelle des subordonnées temporelles

par Anne Le Draoulec

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Andrée Borillo.

Soutenue en 1997

à Toulouse 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le principal objectif de cette thèse est de montrer que l'analyse du comportement des subordonnées temporelles peut bénéficier d'une perspective présuppositionnelle. L'étude se découpe en trois grandes parties. La première partie est consacrée à un état de l'art sur l'inférence présuppositionnelle en général (chapitre 1), ainsi que sur le problème dit de "projection" des présuppositions (chapitre 2). La deuxième partie vient préciser ce qu'il faut entendre par présupposition des subordonnées temporelles. Il apparaît que le caractère présuppositionnel des subordonnées temporelles explique bien la façon dont celles-ci participent à la structuration du discours (chapitre 3). Le chapotre 4, plus spécifiquement consacré aux propriétés acceptuo-temporelles des subordonnées temporelles, montre qu'il faut leur reconnaître un temps de référence "subsidiaire", également présupposé. Le chapitre 5 fait le point sur la difficulté qu'il peut y avoir à rendre compte de subordonnées temporelles renvoyant à une situation future. On vérifie enfin, au chapitre 6, que c'est l'impossibilité de localiser le temps de référence qui explique en grande partie la difficulté a introduire une négation dans la subordonnée temporelle. L'objet d'étude est radicalement circonscrit dans la troisième partie, ou il ne s'agit plus que des subordonnées introduites par avant que ne présupposant pas que la situation décrite s'est effectivement réalisée. Le chapitre 7 reprend d'abord une hypothèse selon laquelle la présence d'une implication contextuelle suffit a expliquer l'interprétation "contrefactuelle" de la subordonnée. Il apparait cependant que l'analyse reste insuffisante, en occultant toute une gamme de constructions dans lesquelles la réalisation de la subordonnée reste en suspens. En réponse a cette difficulté je suis amenée, dans le chapitre 8, a montrer que la perspective a travers laquelle la présupposition est envisagée joue un rôle essentiel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (348 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.