La sculpture monumentale romane de Saint-Sernin de Toulouse et sa zone d'influence au nord des Pyrénées

par Valérie Yvonnet-Nouviale

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de MICHELE PRADALIER.

Soutenue en 1997

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La premiere partie de ce travail, apres un rappel historique et une etude archeologique de l'edifice, etudie individuellement les sculptures de st-sernin, leurs caracteristiques et leur evolution. Differents motifs feuillages (palmettes, rinceaux enroules, feuilles fendues) sont organises selon l'epannelage corinthien majoritairement utilise pour les chapiteaux. Dans les parties recentes du chantier, on note une plus grande liberte de composition. Pour les decors histories, l'atelier de la porte des comtes privilegie une composition tripartite et des scenes de chatiment, celui de bernard gilduin des themes christiques dans un style marque par l'antiquite. Aucune rupture n'est discernable dans cet ensemble coherent. La seconde partie recense une dizaine d'edifices (st-gaudens, st-sever de rustan, st-jean de mazeres, lescar, st-caprais d'agen, lescure) ou se manifeste l'influence de st-sernin. L'emploi de motifs vegetaux soumis a l'epannelage corinthien est le point fort de cette influence. Les decors histories sont toujours integres a un ensemble iconographique. La troisieme partie est consacree a st-sever-sur-adour et au cloitre de moissac. On y decele l'influence de st-sernin. Ces edifices ont, a leur tour, influence ceux etudies dans la seconde partie. A st-sever, l'influence de st-sernin se manifeste par l'adoption de themes histories ; a moissac on reprend surtout des decors vegetaux et des motifs lies a l'atelier de bernard gilduin. Dans les edifices a double influence (st-sever/st-sernin ou moissac/st-sernin il n'y a pas d'interpenetration des differents styles. St-sernin est souvent une source iconographique. Son influence, surtout marquee a l'ouest, s'etale sur une periode allant de la derniere decennie du xie siecle a la moitie du xiie. Elle s'accompagne quelquefois d'un changement de parti architectural (mise en place de tribunes). Le rayonnement de toulouse comme centre createur s'affirme clairement au cours de cette periode.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 669 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2976

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2128
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.