Les semaines sociales de France 1904-1914

par Pascale Boyer Bastier

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Jean-Louis Gazzaniga.

Soutenue en 1997

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    La première semaine sociale de France s'ouvre à Lyon en 1904 devant 250 participants (ils seront 5000 en 1954). Elle rassemble des catholiques républicains ouverts aux besoins de la société contemporaine et à la modernité. Ils aspirent à montrer, au travers de leur action sociale, la vitalité du christianisme, ceci malgré la loi de séparation. Après les consignes formulées par Léon XIII dans l'encyclique Rerum Novarum (1891) les dirigeants des semaines se proposent de présenter la solution des catholiques à la question sociale ouverte par l'industrialisation et l'individualisme libéral. L'enseignement de la doctrine sociale chrétienne, l'uniformisation des pratiques qui s'en inspirent sont l'objet des sessions annuelles des semaines, qualifiées d' "université itinérante du catholicisme social". De l'éducation à la réforme de l'Etat, de la promotion de la famille au rôle de l'église dans la société moderne, c'est un programme de rénovation sociale qu'abordent les leçons des semaines.


  • Résumé

    The semaines sociales de France are created in 1904. They are organized by social Catholics. Just before the disestablishment of the Church in France they want to prove that Church and Catholics know answers to social crisis, poverty of low class and workers. They suggest a catholic way of life in front of liberalism and socialism. The semaines sociales de France are a sort of summer scholl where Catholics study bills in order to protect and to help family, youth education and school, but also state organisation. Between 1906 an 1914 many other countries will organize also such a summer school.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Les semaines sociales de France, 1904 - 1914


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1223 p., 123 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Lyon). centre de documentation du LARHRA.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1997-41-1
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1997-41-2
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1997-41-3
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1997-41-4
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque Garrigou.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T62674
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Les semaines sociales de France, 1904 - 1914
  • Détails : 3 vol. (1222-[396] p.)
  • Notes : Fac-similés en annexe.
  • ISBN : 2-284-00946-8
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 1101-1114. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.