Étude sur la révélation et les ventes d'information dans les marchés financiers

par Laurent Germain

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Bruno Biais.

Soutenue en 1997

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Cette recherche s'inscrit dans la théorie de la microstructure. Le premier chapitre est une revue de la littérature sur la révélation d'information pendant la pré-ouverture de marches gouvernes par les ordres et sur les modèles de vente d'information. Le deuxième chapitre propose une analyse théorique du mécanisme de pré-ouverture de marches gouvernés par les ordres. Le modèle de vives (1995) où les investisseurs n'observent qu'un seul signal, avant le début du jeu, est étendu au cas plus général où ils reçoivent une suite de signaux pendant le jeu. La vitesse de révélation de l'information est alors sensiblement plus grande. Dans le troisième chapitre, il est proposé un modèle sur un intermédiaire financier qui, d'une part, effectue des transactions pour son propre compte et, d'autre part, gère les fonds d'un client. Cette gestion de fonds peut être interprétée comme une vente indirecte d'information. Les contrats de vente d'information permettent à l'informé de s'engager de façon crédible à rajouter du bruit sur le marché et ainsi d'augmenter les profits totaux du client et de l'informé. Dans le dernier chapitre, l'étude précédente est généralisée au cas d'un oligopole de vendeurs d'information. Dans ce contexte, le paradoxe de Grossman et Stiglitz (1980) est renversé : lorsque l'acquisition d'information est gratuite, les prix ne sont plus du tout informatifs car le nombre de vendeurs est infini à l'équilibre. En revanche, le contenu informationnel des prix est d'autant plus grand que le coût d'acquisition de l'information est important. Enfin, les profits espérés des vendeurs d'information restent positifs même lorsque leur nombre tend vers l'infini.

  • Titre traduit

    Revelation and sales of information on financial market


  • Résumé

    This research contributes to the market microstructure theory. The first chapter is a survey of the vives model (1995) and the models of sales of information. The second chapter studies the preopenning mechanism of continuous systems. In the vives (1995) model the agents observe only one signal before the beginning of the game. We extend this model to the more general case in which agents observe a sequence of signal during the game. In this case learning takes place more quicker. In the third chapter, the case of a financial intermediary who is engaged in proprietary trading and at the same time manages a fund for a client (indirect sale of information) is analysed. Optimal contracts allow the financial institution to commit itself to adding noise into prices and enhance the profitability of its own proprietary trades and the fund's trades. The last chapter generalises the latter case to an oligopoly of sellers of information. In this context the Grossman and Stiglitz (1980) paradox is reversed : with no cost of information prices reveal no information at all. Finally, the sellers' aggregate expected profits goes to a positive limit when the number of sellers goes to infinity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (202 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-1997-36
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.