Des États africains problématiques : une problématique africaine de l'État : le cas du Togo

par Essohanam Toyi Tassou

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jacques Poumarède.

Soutenue en 1997

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    En l'absence des récits fondateurs en Afrique, les gouvernants sont tenus par une obligation : édifier des états modernes pour tous. Et pour ce faire, le processus consiste à substituer les récits fondateurs nationaux inexistants par la célébration des présidents-fondateurs de mythes qui prennent appui sur les univers socio-historiques pervertis. Si l'univers de l'édification relève de l'obligatoire, celui du grand nombre est interdit sur la place publique. Mais c'est cet interdit qui révèle la situation problématique dans laquelle se trouvent certains états africains. La plupart des gouvernés ne se reconnaissent pas dans la sphère politico-administrative moderne identifiée par eux à la "chose du blanc". A cette auto-exclusion collective s'ajoute l'inidentifiable "nous social global" ; car la réciprocité entre les actes de parole d'identification indique des indices de cloisonnements entre les collectifs singuliers dont la tendance est à l'affirmation de soi par extériorisation de l'autre. Aussi, la "démocratisation" n'aura-t-elle été qu'un hors propos dans la mesure où le vrai problème n'est pas posé : les fondations des états en tant qu'unités politiques pour tous.

  • Titre traduit

    Problematic African states : an African problematic of state : the case of Togo


  • Résumé

    In the African post-colonial states, the power holders have to build modern states for all. In this purpose, the process consists in substituting the inexistent national founding stories for the celebration of presidents-founders of myths based on the perverted sociohistoric worlds. If the world of edification partakes to what must be done, that the majority is forbidden in public. This interdiction reveals the problematic situation in which some African states found themselves. Be it in Togo or somewhere else, the ruled ones do not recognize themselves in the modern political and administrative realms they identify as the "thing of the white man". One must add to this self-exclusion the non-identifiable "global social us", because reciprocity between speech acts of identification shows signs of a dividing between the particular groups which tend to assert themselves through the exteriorization of the others. Therefore, "democratization" has been nothing more but an outside matter given that the true problem is not formulated: the foundations of the states as political entities for everyone.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1997-26
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.