Signes du royaume de dieu. L'eglise et les sacrements dans la theologie de wolfhart pannenberg

par MANFRED ZEUCH

Thèse de doctorat en Sciences des religions

Sous la direction de André Birmelé.

Soutenue en 1997

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Wolfhart pannenberg a largement contribue a la legitimation de la foi chretienne dans le dialogue avec les autres sciences. Il a mis en evidence l'universalite de la foi chretienne au niveau d'une reflexion sur l'histoire, qu'il qualifie de revelation divine. Quelle est sa contribution specifique pour la reflexion systematique au sujet de l'ecclesiologie et la sacramentologie ? le troisieme volume de sa systematische theologie place ces sujets a la fois au coeur de sa theologie, et au coeur d'un debat interconfessionnel. Dans sa these centrale, pannenberg comprend l'histoire dans une structure proleptique : en jesus christ et en son destin la fin de l'histoire a fait irruption dans le monde, de maniere anticipative, confirmant, bien que d'une maniere contingente, un questionnement philosophique pour la totalite de la realite, ainsi qu'une attente apocalyptique portee surtout par la culture hebraique. En christ, l'eglise est cette fin de l'histoire qui prend corps dans le present, anticipant l'humanite accomplie sous le regne de dieu. Elle est ainsi un signe de ce royaume ayant deja fait irruption dans le present. Les sacrements, exprimant de maniere visible le coeur du mystere divin, sont le moment dans lequel l'etre humain se place de maniere immediate sous le regne de dieu, dans la communion avec le christ et avec ses semblables, parvenant ainsi a sa destinee ultime de maniere proleptique. De la surgissent des forces de reconciliation, capables de faconner la vie et le monde a la lumiere du christ dans l'attente de l'accomplissement final du regne de dieu.


  • Résumé

    Wolfhart pannenberg has largely contributed for a legitimization of the christian faith, in dialog with other sciences (areas of knowledge). He attempts to demonstrate the universality of the christian faith on the basis of a reflection on universal history, which he considers to be divine revelation. Pannenberg places the church and the sacraments in the heart of his theology and of the interconfessional dialog, thus contributing to a deep systematic reflection on this topics in protestant theology. The reality of jesus christ's life, death and resurrection is the proleptic inbreaking of the end of all history in the course of time, and the church is the place where this final end takes shape. The church's symbolic function is to be a representation of the humanity as it will be in the final reign of god, being an anticipation of it's reality. The church carries out this function in her sacramental action, which takes place in a life of communion and being open for the world in the kerygmatic task and the practice of love, justice and peace. The sacraments manifest the heart of god's mystery, and they are the moment where men submit themselves most immediately to the reign of god, and where they proleptically reach their final destination : that is full communion with god and with one another. Thus the church, in her sacramental life, serves as a sign of god's reign among all men.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 423 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 194 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.